Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Macaron

    Une chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents.

    Présentation : Bernard Cerquiglini.

    Transcription

    A + B, syllabe, métaphore, W, oxymore. Tatie, ton thé t'a-t-il ôté ta toux, disait la tortue. X, Y. Bonjour Professeur. Bonjour Marie. Une question gourmande reçue d'un amateur de macarons qui font aussi votre bonheur. Il cherche l'origine de son plaisir coupable,  celle de macaron et sera redevable d'une boîte de douze pour louer son sauveur. Cette boîte est pour vous. Dites-nous, Professeur. Chère Marie, ce gâteau rond, sec ou moelleux, à base de pâte d'amande, de blanc d'œuf et de sucre, est (...)

    A + B, syllabe, métaphore, W, oxymore. Tatie, ton thé t'a-t-il ôté ta toux, disait la tortue. X, Y. Bonjour Professeur. Bonjour Marie. Une question gourmande reçue d'un amateur de macarons qui font aussi votre bonheur. Il cherche l'origine de son plaisir coupable,  celle de macaron et sera redevable d'une boîte de douze pour louer son sauveur. Cette boîte est pour vous. Dites-nous, Professeur. Chère Marie, ce gâteau rond, sec ou moelleux, à base de pâte d'amande, de blanc d'œuf et de sucre, est délicieux. L'histoire du mot est étonnante. Nous partons du grec makaria, repas funèbre. En grec byzantin, makaria a pris le sens de soupe d'orge, servie sans doute lors des funérailles. Il a donné l'italien dialectal maccarone, de même sens, puis désignant un plat de pâtes au fromage. Nous sommes en Italie, puis, un plat de gnocchis. C'est avec cette acception que le terme est passé en français vers 1550. Mais très vite, sans doute par similitude de forme ronde, il désigne ce petit gâteau rond à base d'amandes que nous connaissons. François Rabelais le cite, c'est un grand honneur, et bien des écrivains gourmands après lui. Ainsi, Emile Zola dans le ventre de Paris : "Elle avait surtout une vive tendresse pour la boulangerie Taboureau, où toute une vitrine était réservée à la pâtisserie, encore attendrie par les bocaux pleins de gâteaux secs, de macarons, de Madeleine". Dès le 18e siècle, Macaron connaît des emplois dérivés au figuré. Il désigne par exemple une natte de cheveux roulée, une décoration de forme ronde. Contrairement à ce que l'on croit, un très célèbre guide gastronomique, issu d'une marque de pneumatiques, ne décerne pas des étoiles, mais des macarons. On ne saurait le lui reprocher. Comme on le voit, macaron est passé de la cuisine, soupe d'orge, puis pâtes, puis gnocchis, à la pâtisserie. Mais un cousin est resté en cuisine. Vers 1505, l'Italien maccarone fut emprunté au pluriel pour désigner des pâtes. Les maccaroni furent longtemps de simples pâtes à potage. Puis,  depuis le dix-neuvième siècle, ces pâtes moulées en tube, longs et creux, toujours l'idée de rondeur. Chère Marie, le macaron, c'est comme le violon, cela ne supporte pas la médiocrité. A + B, syllabe, métaphore, W, oxymore. X Y.

    Voir plusmoins
    00:03:01
    Tous publics
    Tous publics