Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Suffixes eur/eure

    Une chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents.

    Présentation : Bernard Cerquiglini.

    Transcription

    A + B, syllabe, métaphore, W, oxymore. Tatie, ton thé t'a-t-il ôté ta toux, disait la tortue. X, Y. On éprouve quelques difficultés à féminiser légitimement certains mots en "eur", comme ingénieur, proviseur, procureur. Pourquoi ne pas adopter le nouveau suffixe eure ? Apparu au Québec, ce suffixe s'est progressivement répandu. Que la langue invente un suffixe est en soi intéressant et prouve sa vitalité. Ensuite, cette terminaison n'est pas artificielle. Elle s'enracine dans une pratique médiév (...)

    A + B, syllabe, métaphore, W, oxymore. Tatie, ton thé t'a-t-il ôté ta toux, disait la tortue. X, Y. On éprouve quelques difficultés à féminiser légitimement certains mots en "eur", comme ingénieur, proviseur, procureur. Pourquoi ne pas adopter le nouveau suffixe eure ? Apparu au Québec, ce suffixe s'est progressivement répandu. Que la langue invente un suffixe est en soi intéressant et prouve sa vitalité. Ensuite, cette terminaison n'est pas artificielle. Elle s'enracine dans une pratique médiévale qui féminisait en "e", des mots s'achevant en "eure", notamment pour désigner des fonctions ecclésiastiques féminines, prieure, supérieure. Ingénieur et professeur ne font donc que reprendre une essence médiévale. On ne peut que recommander ce suffixe néologique de bon aloi, qui se lit, mais ne s'entend pas. Il a le mérite non négligeable d'épargner les oreilles puristes. Nous aurons donc auteure, docteure, ingénieur, pasteure, possesseure, précurseure, prédécesseure, procureure, professeure, proviseure, successeure. En outre, ces formes, toutes récentes, ne présentent qu'une valeur sémantique et n'ont pas de voisines embarrassantes,  comme c'est le cas par exemple pour entraîneuse ou pour coureuse. Sans équivoque, ni connotation fâcheuse, sans prêter au sarcasme, eure est le suffixe féminin de la modernité appelé au plus grand avenir. Adoptons-le. Bienvenue aux ingénieures, procureures, proviseures. A + B, syllabe, métaphore, W, oxymore. X, Y.

    Voir plusmoins
    00:01:53
    Tous publics
    Tous publics