Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Mater et mater



    Que veut dire le verbe « mater », d'où vient-il ? Comment l'employer correctement ? Dans quels contextes ? Le professeur répond à nos questions.

    Présentation : Bernard Cerquiglini

    Transcription

    A plus B, syllabes, métaphores, W, oxymores. Sache que ça se cache, et cache que ça ne se sache. X, Y. Bonjour professeur.

    Bonjour Marie. Une question envoyée depuis l'application mobile de notre courte et modeste émission. Ce mobinaute se plaint d'être désorienté par la double signification de mater. Il est vrai pour mater, on doit être voyeur ou bien alors violent. Qu'en dites-vous professeur ? Au moins voyeur chère Marie. Sans parler de mâter, pourvoir d'un mât. Il est en frança (...)

    A plus B, syllabes, métaphores, W, oxymores. Sache que ça se cache, et cache que ça ne se sache. X, Y. Bonjour professeur.

    Bonjour Marie. Une question envoyée depuis l'application mobile de notre courte et modeste émission. Ce mobinaute se plaint d'être désorienté par la double signification de mater. Il est vrai pour mater, on doit être voyeur ou bien alors violent. Qu'en dites-vous professeur ? Au moins voyeur chère Marie. Sans parler de mâter, pourvoir d'un mât. Il est en français trois verbes mater. Passons sur celui qui signifie rendre mat du métal et concentrons-nous sur les deux autres. Le mot d'origine persan via l'arabe mât utilisé au jeu d'échecs, échec et mat a donné le verbe mater signifiant faire mat son adversaire et par extension le vaincre. Ce verbe a pris le sens plus précis de soumettre à son autorité par la violence. On mate une révolte cheval indocile. C'est un synonyme musclé de réprimer, dompter, visser. Tout différent et le verbe argotique puis familier mater. Son origine est incertaine, il provient sans doute de l'espagnol mata, buisson passé dans le français d'Afrique du Nord faire la mata, faire le guet. Il signifie regarder attentivement sans être vu et avec concupiscence. Auguste Le Breton a écrit : "le pantalon en dentelle de la fille planquait pas grand-chose, on pouvait mater au travers". Je suis peut-être vieux jeu mais mater pour moi est quasiment réservé à l'observation furtive d'ébats sexuels. Au Bois de Boulogne à Paris, cachés dans les buissons, les mateurs contemplent les prostituées au travail. Et à tout le moins, on mate toujours avec une intention libidineuse. L'actuel emploi banalisé de mater ne laisse donc pas de m'étonner. On mate un film, une vidéo sur Internet, etc. Certains d'entre vous sont peut-être en train de mater cette émission. Ah ! Mon Dieu !

    A plus B, syllabes, métaphores, W, oxymores, X, Y.

    Voir plusmoins
    00:02:20
    Tous publics
    Tous publics