Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Lanterne sourde et hôtel borgne


    Pourquoi dit-on « lanterne sourde » et « hôtel borgne » ? Est-ce approprié ? Comment interpréter ces expressions ? Découvrez la leçon du professeur à ce sujet.

    Présentation : Bernard Cerquiglini

    Transcription

    Syllabes



    Métaphores



    W



    Oxymores



    Trancher le coup du tronc. Couper le tronc du cou. X Y

    Bonjour, professeur.



    Bonjour, Marie.

    Une question envoyée depuis l'application mobile de notre modeste et humble émission. Ce mobinaute a peur de commettre une bourde quand il parle à quelqu'un d'une "lanterne sourde". Élucidez l'énigme en étant (...)

    Syllabes



    Métaphores



    W



    Oxymores



    Trancher le coup du tronc. Couper le tronc du cou. X Y

    Bonjour, professeur.



    Bonjour, Marie.

    Une question envoyée depuis l'application mobile de notre modeste et humble émission. Ce mobinaute a peur de commettre une bourde quand il parle à quelqu'un d'une "lanterne sourde". Élucidez l'énigme en étant l'éclaireur de nos méconnaissances. Dites-nous tout, professeur. En effet, chère Marie. Les adjectifs qualificatifs ont des emplois figurés parfois étonnants. Prenez l'adjectif "sourd" : il signifie proprement qui perçoit mal, peu ou pas du tout, les sons. Par dérivation, "sourd" se dit, paradoxalement, du son lui-même dès lors qu'il est faible et confus : "un bruit sourd". Puis, de ce qui le produit : "une voix sourde", c'est-à-dire voilée. Par extension, "sourd" désigne ce qui se manifeste confusément, "une douleur sourde", ou ce qui s'accomplit dans l'ombre, "une sourde machination". Notre adjectif en vient à s'appliquer à une sensation visuelle ou olfactive, désignant par exemple une couleur : "un gris sourd". Une faible lumière peut donner une telle impression. On qualifie de "sourde" une lanterne dont on peut cacher la source lumineuse à l'aide d'un volet. De même, l'adjectif "borgne" : il signifie proprement "qui ne voit que d'un œil". Par dérivation, "borgne" se dit de ce qui donne peu de lumière. Un mur borgne est sans ouverture ou se trouve dans l'obscurité. Henri Barbusse parle d'une ruelle borgne, peu sûre, pas éclairée, pas pavée. Du sombre, on passe aisément au douteux, voire au sordide. "Ces plâtres, ces grands murs gris, ces sales maisons, ces cafés borgnes", écrivent les frères Goncourt. Et du sordide, on glisse au louche, au mal fréquenté, pègre et prostitution. "Rue au beurre, au fond d'un cabaret borgne où clignotait une chandelle, elle n’aperçut que deux turcos ivres avec une fille", écrit Émile Zola. Un hôtel borgne est une maison de passe. Voilà pourquoi votre fille est muette, votre lanterne sourde, et votre hôtel borgne.

    Syllabes



    Métaphores



    W



    Oxymores



    X Y

    Voir plusmoins
    00:02:33
    Tous publics
    Tous publics