Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Tant s'en faut



    Quelle est la signification de la locution « tant s'en faut » ? Quelle est la différence entre « loin de là » et « tant s'en faut » ? Le professeur nous rappelle les erreurs à ne pas faire.

    Présentation : Bernard Cerquiglini

    Transcription

    Syllabes



    Métaphores



    W



    Oxymores



    J'estime que tu t'escrimes et t'exprimes exécrablement. X Y

    Il y a quelques années, j'ai consacré une émission à combattre un monstre linguistique, la fâcheuse locution "loin s'en faut". Ai-je été entendu ? Ahah, loin de là. L'incorrection se répand de plus belle. Il me faut donc y revenir avec vigueur et sans pitié. On dit "loin de là", ce (...)

    Syllabes



    Métaphores



    W



    Oxymores



    J'estime que tu t'escrimes et t'exprimes exécrablement. X Y

    Il y a quelques années, j'ai consacré une émission à combattre un monstre linguistique, la fâcheuse locution "loin s'en faut". Ai-je été entendu ? Ahah, loin de là. L'incorrection se répand de plus belle. Il me faut donc y revenir avec vigueur et sans pitié. On dit "loin de là", ce qui se comprend aisément. La situation réelle est éloignée de ce qui est souhaité ou prescrit. "Ce n'était pas un Don Juan, bien loin de là", écrit Stendhal. "Loin s'en faut", expression d'autant plus fautive qu'elle n'a aucun sens, provient du croisement avec une autre expression qui n'est plus comprise, c'est l'origine de la confusion. Étymologiquement, le verbe "falloir" signifie "manquer". On est ensuite passé du manque au besoin, puis à la nécessité. "Il faut du courage parce que celui-ci manque." Mais, la langue conserve des traces de l'ancien emploi de "falloir". On dit ainsi : "Je n'ai pas pu réunir la somme demandée, il s'en est fallu de moitié." Plus fréquemment, ce verbe s'emploie avec des adverbes intensifs. "Je n'ai pas pu réunir la somme, il s'en est fallu de beaucoup." D'où l'élocution "peu s'en faut" ou "tant s'en faut", d'emploi courant. "Ce travail n'est pas bon, tant s'en faut", c'est-à-dire "il s'en faut tant pour qu'il soit bon". Les choses sont donc claires. Vous ne confondrez plus "loin de là" et "tant s'en faut", sinon, sinon, il ne s'en faudra pas de beaucoup que je sévisse.

    Syllabes



    Métaphores



    W



    Oxymores



    X Y

    Voir plusmoins
    00:01:55
    Tous publics
    Tous publics