Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Honnête


    Connaissons-nous vraiment le mot « honnête » ? Son étymologie et son sens ? Ses dérivés ? Son histoire et son évolution ? Découvrez la leçon du professeur à ce sujet.

    Présentation : Bernard Cerquiglini

    Transcription

    A + B Syllabes Métaphores W Oxymores Mon chou, tes couettes sont chouettes sous la couette, les toucher c'est chou.

    Bonjour, Professeur ! Bonjour, Marie ! J'ai l'honneur d'avoir reçu une question qui nous a été envoyée depuis l'application mobile de l'émission. Notre mobinaute du jour voudrait connaître les multiples sens et l'origine du mot "honnête". Alors, dites-nous, honorable Professeur. Grandeur et décadence, chère Marie. L'adjectif "honnête" fut l'une des plus illustres épit (...)

    A + B Syllabes Métaphores W Oxymores Mon chou, tes couettes sont chouettes sous la couette, les toucher c'est chou.

    Bonjour, Professeur ! Bonjour, Marie ! J'ai l'honneur d'avoir reçu une question qui nous a été envoyée depuis l'application mobile de l'émission. Notre mobinaute du jour voudrait connaître les multiples sens et l'origine du mot "honnête". Alors, dites-nous, honorable Professeur. Grandeur et décadence, chère Marie. L'adjectif "honnête" fut l'une des plus illustres épithètes de l'ancienne langue. Qu'en reste-t-il aujourd'hui ? Formé sur "honor", "l'honneur", "honestus" signifiait en latin, "digne de considération ou d'estime", "conforme à la morale". Il est passé en français dès le 11ème siècle avec le sens "d'honorable", puis "digne d'estime". À partir de la Renaissance, honnête désigne ce qui convient à l'usage auquel il est destiné, notamment à la condition sociale d'une personne. Honnête est alors synonyme de "conforme aux mœurs". "Une honnête femme est vertueuse". Apparaît ainsi, au siècle suivant, l'expression "honnête homme". Elle désignait un gentilhomme qui non seulement était de bonne naissance, mais possédait les qualités d'esprit, de culture, de courage, de probité, attendues par l'usage social. Les honnêtes gens formaient alors l'élite sociale, morale et culturelle d'une société de cour. De nos jours, le sens de l'adjectif "honnête" semble affaibli. De la notion générale de conformité, reste une acception proche du "convenable", du "correct", voire du "médiocre". "Tel employé perçoit un salaire honnête, suffisant pour vivre, sans excès". "Ce vin est honnête, buvable, sans être exceptionnel". Des vertus diverses, dont la réunion formait l'honnêteté de l'âge classique, ne reste que la probité élémentaire. "Est honnête celui qui respecte le bien d'autrui, c'est-à-dire qui ne vole pas. Des honnêtes gens, on sait seulement qu'ils ne vous détrousseront pas au coin d'un bois. Le compliment est mince et la valeur infime. Triste époque. A + B Syllabes Métaphores W Oxymores

    Voir plusmoins
    00:02:30
    Tous publics
    Tous publics