Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Gamin, galopin et gavroche

    Gamin, galopin, gavroche

    « Gamin », « galopin » et « gavroche » ont-ils la même signification ? Quelle est leurs définitions ? Comment les utiliser ? Le professeur nous répond.

    Présentation : Bernard Cerquiglini

    Transcription

    Bonjour professeur.

    Bonjour Marie.

    Voici une question envoyée depuis l’application mobile de "Merci professeur", notre mobinaute du jour voudrait connaître la différence entre "gamin", "galopin" et "gavroche". Alors, dites-nous, professeur.

    Chère Marie, le vocabulaire familier désignant les enfants est particulièrement riche. On pense au gosse, au môme, au mioche, au moutard. 3 d’entre eux sont formellement proches. Gamin, d’origine obscure, est attesté (...)

    Bonjour professeur.

    Bonjour Marie.

    Voici une question envoyée depuis l’application mobile de "Merci professeur", notre mobinaute du jour voudrait connaître la différence entre "gamin", "galopin" et "gavroche". Alors, dites-nous, professeur.

    Chère Marie, le vocabulaire familier désignant les enfants est particulièrement riche. On pense au gosse, au môme, au mioche, au moutard. 3 d’entre eux sont formellement proches. Gamin, d’origine obscure, est attesté dans l’encyclopédie de DIDEROT et D’ALEMBERT à l’article "verrerie" pour désigner un jeune aide du verrier. De fait, au XIXe siècle, les verreries lyonnaises employaient et tuaient au travail des gamins, enfants italiens immigrés. Le terme a pris le sens plus général de jeune garçon qui apporte son aide, puis d’enfant livré à lui-même, un gamin des rues. À Paris, c’est un poulbot, en mauvaise (part), un garnement, un polisson. De nos jours, le terme renvoie seulement à la jeunesse, un gamin est un gosse, un minot, avec une idée d’espièglerie, ce qui explique son emploi quel que soit l’âge : "Mon Dieu, cet homme est un gamin !" On retrouve ce sens dans gaminerie. Galopin, issu du verbe galoper, était le surnom au Moyen Âge des messagers et coursiers, petits drôles qui galopaient dans les rues, porteurs de commissions. Il a pris le sens d’enfant espiègle, voire effronté. C’est un chenapan, un galapiat, un vaurien. "Un méchant galopin à l’œil vert, aux cheveux filasse, à l’expression chafouine", écrit quelque part André GIDE. Quant au gavroche, c’est le nom d’un merveilleux jeune personnage des Misérables de Victor HUGO, devenu le type du gamin de Paris, gouailleur, malin et généreux. C’est un titi, mais avec une idée de courage et de noblesse de cœur, car Gavroche meurt, rappelez-vous, en défendant la liberté.

    Voir plusmoins
    00:02:29
    Tous publics
    Tous publics