Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Cuisiner, préparer et accomoder

    Cuisiner, préparer, accommoder

    Quelles sont les différences entre les mots « cuisiner », « préparer » et « accommoder » ? Comment les manipuler correctement ? Découvrez la leçon du professeur à ce sujet.

    Présentation : Bernard Cerquiglini

    Transcription

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Voici une question envoyée par Mahamadou du Mali.

    Grand cuisinier, il voudrait savoir s'il peut utiliser le verbe "préparer" à la place de "cuisiner".

    Alors, quelle réponse vous nous avez préparée, Professeur ?

    Chère Marie, de nombreux verbes désignent l'activité consistant à "faire la cuisine", à "cuisiner", verbe le plus neutre.

    "Préparer" un plat est moins banal, il implique (...)

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Voici une question envoyée par Mahamadou du Mali.

    Grand cuisinier, il voudrait savoir s'il peut utiliser le verbe "préparer" à la place de "cuisiner".

    Alors, quelle réponse vous nous avez préparée, Professeur ?

    Chère Marie, de nombreux verbes désignent l'activité consistant à "faire la cuisine", à "cuisiner", verbe le plus neutre.

    "Préparer" un plat est moins banal, il implique un travail préalable, donc, une intention, on dirait de nos jours "un projet".

    On prépare la viande, le poisson, puis chacun des plats, donc, le repas.

    Une préparation culinaire est un mélange d'ingrédients propres à réaliser une recette, par exemple, une préparation culinaire à base de curry.

    J'affectionne le verbe "accommoder" et vous invite cher Mahamadou à en faire usage.

    Dérivé du mode, synonyme de manière, "accommoder" a d'abord signifié "arranger", "rendre conforme au convenable".

    La langue classique faisait un usage abondant de ce verbe au sens de "coiffer", "habiller", "s'occuper de quelqu'un".

    Au dix-neuvième siècle, le dictionnaire de l'Académief française donnait encore cet exemple : "Cet aubergiste accommode bien ces hôtes".

    De cette idée de satisfaction apportée à une personne sans rester accommodant et accommodement.

    "Accommoder", de nos jours, s'emploie surtout dans le vocabulaire de la cuisine, il signifie "apprêter des aliments pour un repas, selon une recette appropriée". Et bien, on connaît l'art d'accommoder les restes.

    Plus que cuisiner davantage encore que préparer, il implique un savoir, une expérience.

    Quand on accommode, c'est qu'on sait faire, car on connaît le mode, la manière.

    Tenez, par exemple, ce qu'écrit Jules Michelet dans son livre "L'insecte" : "La Bourgogne a le bon sens de profiter, sans vain dégoût du mollusque excellent, dont les vignes sont peuplées : je veux dire du limaçon, qu'elle accommode au beurre et aux fines herbes".

    Le fameux limaçon de Bourgogne, sacré Michelet !

    Voir plusmoins
    00:02:27
    Tous publics
    Tous publics