Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Dégouter et déguster

    Une chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents.

    Présentation : Bernard Cerquiglini.

    Transcription

    Un ami brésilien s'étonnait de la proximité formelle des verbes

    que la signification oppose : dégoûter et déguster.

    On comprend son rapprochement

    auquel un francophone n'aurait sans doute pas pensé.

    Dégoûter se dit en portugais (langue étrangère).

    C’est l'occasion de rappeler la double origine des mots français issus du latin.

    Tout d'abord, l'évolution naturelle.

    Le latin gustus désignait l'action d (...)

    Un ami brésilien s'étonnait de la proximité formelle des verbes

    que la signification oppose : dégoûter et déguster.

    On comprend son rapprochement

    auquel un francophone n'aurait sans doute pas pensé.

    Dégoûter se dit en portugais (langue étrangère).

    C’est l'occasion de rappeler la double origine des mots français issus du latin.

    Tout d'abord, l'évolution naturelle.

    Le latin gustus désignait l'action de goûter, puis la saveur d'une chose.

    C’est dans cette dernière acception, qu'il est devenu par évolution phonétique,

    le vieux mot français goust.

    On en a tiré au XIVe siècle, à l'aide du préfixe négatif dé,

    le verbe "dégouster", ôter l'envie de quelque chose.

    Dans ces deux mots, l'S devant T ne se prononçant plus,

    fut remplacé au XVIIIe siècle par un accent circonflexe: goût, dégoûter.

    Il existe un second type d'origine latine, le calque savant.

    En latin classique nous l'avons vu,

    gustus désignait l'action de goûter.

    On en avait formé à l'aide du préfixe,

    non pas négatif, mais intensif "dé" le verbe degustare

    consommer attentivement, afin d'apprécier.

    Sur ce verbe, on a calqué vers 1802 le français déguster.

    Ce dernier ayant été copié récemment sur le latin,

    il possède un s qui se prononce.

    Voilà pourquoi l'ancien dégoûter, et le moderne déguster

    sont à la fois proches et dissemblables.

    Ils proviennent, selon deux voies distinctes,

    de significations différentes du latin gustus.

    Et si j'ajoute que le français familier au XIXe siècle avait créé le mot dégoûtation, je vous laisse à déguster le parallèle.

    Voir plusmoins
    00:02:15
    Tous publics
    Tous publics