Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Confiance et confidence

    Une chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents.

    Présentation : Bernard Cerquiglini.

    Transcription

    Bonjour professeur !

    Bonjour Marie!

    Méfiez-vous de cette question!

    C'est Kurt, qui vit en Irlande qui nous l'envoie.

    Il voudrait comprendre la différence entre confiance et confidence.

    Et justement, je vais vous en faire une moi, de confidence,

    j'ai totalement confiance en vous pour nous expliquer cela professeur.

    En confidence, chère Marie, je ne trahirai pas votre confiance !

    Ces deu (...)

    Bonjour professeur !

    Bonjour Marie!

    Méfiez-vous de cette question!

    C'est Kurt, qui vit en Irlande qui nous l'envoie.

    Il voudrait comprendre la différence entre confiance et confidence.

    Et justement, je vais vous en faire une moi, de confidence,

    j'ai totalement confiance en vous pour nous expliquer cela professeur.

    En confidence, chère Marie, je ne trahirai pas votre confiance !

    Ces deux termes ont la même origine, le latin confidentia.

    Le mot provenait du verbe confidérer, cum avec,

    et fidérer, placer sa foi fides dans quelque-un.

    Confiance et confidence formaient autrefois un doublet,

    ils se sont progressivement distingués.

    Issu du XIIIe siècle du latin confidentia,

    confiance désigne la croyance spontanée ou acquise en la valeur morale,

    professionnelle, d'une personne dont on peut imaginer trahison ou incompétence.

    "Sa droiture m'aspire une confiance absolue,

    je crois en elle bien plus qu'en moi" écrit le naïf Amiel dans son journal intime.

    On parle de confiance aveugle, ingénue, mutuelle, profonde, sereine, etc.

    "Un homme de confiance ne commet pas d'abus de confiance. "

    Elle est une sorte d'équivalent laïque de la foi,

    un sentiment de sécurité et de bien-être. "On se sent en confiance".

    Confidence, calquée au XIVe siècle sur confidentia,

    a eu jusqu'au XVIIe siècle au sens de confiance intime existant entre amis.

    "Je mets toute ma confidence en vous" écrit Paul VERLAINE à Victor HUGO,

    c'est un archaïsme.

    Ou bien un anglicisme, l'anglais confidence a gardé le sens ancien,

    I'm confident signifie je suis confiant.

    À partir des années 1650, confidence a pris le sens moderne de communication

    d'une information sous le sceau du secret.

    On pense à la fameuse pièce de Marivaux, les fausses confidences,

    dont les personnages révèlent un faux secret pour éprouver leurs amants.

    On fait une confidence quand on partage une information précieuse

    avec une personne dont on est certain qu'elle ne la révélera pas.

    On se doute par suite, cher Kurt,

    qu'avant de mettre quelqu'un dans la confidence, il importe de lui faire confiance.

    Voir plusmoins
    00:02:44
    Tous publics
    Tous publics