Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    C'est la faute à Voltaire


    Transcription

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Voici une question envoyée depuis l’application mobile de Merci Professeur. Notre mobinaute du jour voudrait connaître l’origine de l’expression, C’est la faute à Voltaire. Et si nous ne comprenons pas votre explication, ce sera de votre faute, Professeur.

    Chère Marie, j’assume. Faute vient du latin falita, l’échec, le manque, du verbe falere, manquer. Faute a d’abord signifié, étymologiquement, la privation, la réserve (...)

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Voici une question envoyée depuis l’application mobile de Merci Professeur. Notre mobinaute du jour voudrait connaître l’origine de l’expression, C’est la faute à Voltaire. Et si nous ne comprenons pas votre explication, ce sera de votre faute, Professeur.

    Chère Marie, j’assume. Faute vient du latin falita, l’échec, le manque, du verbe falere, manquer. Faute a d’abord signifié, étymologiquement, la privation, la réserve. On accepte une offre, faute de mieux. Sans faute, signifie à coup sûr. Chez moi, à Lyon, on dit encore, ah le pain nous fait faute, nous en manquons. Plus couramment, notre terme désigne le fait de manquer à une obligation. Il peut s’agir des prescriptions d’une religion ou d’une règle morale. La faute est alors un péché. Le plus souvent, l’obligation est légale ou coutumière, voire une simple règle, faute professionnelle, faute de goût, faute d’orthographe. Faute, dans ce cas, est synonyme d’erreur, d’incertitude, de bourde. Un sans-faute est un parcours ou un exercice effectué à la perfection. Faute en vient à désigner la responsabilité d’une action, d’où l’allocution c’est ma, ou familièrement, c’est de ma faute, c’est la faute de son frère, etc. , qui avoue ou dénonce une responsabilité. Que vient faire, ici, Voltaire ? Victor Hugo nous en donne la clé. L’expression a été popularisée par la chanson que chante Gavroche avant de mourir sur les barricades, à la fin des Misérables. Elle illustre la responsabilité de ceux qu’on nommera plus tard, les intellectuels. Pour les réactionnaires du dix-neuvième siècle, tous les malheurs de la France, depuis 1789, étaient attribuables au développement des idées de Voltaire et de Rousseau. La syntaxe populaire, la faute à et non pas de, suggère un emploi ironique. Gavroche, et donc Hugo, se moque de cette explication en chantant…

    On est laid à Nanterre, c’est la faute à Voltaire

    Et bête à Palaiseau, c’est la faute à Rousseau.

    Voir plusmoins
    00:02:34
    Tous publics
    Tous publics