Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Bandoulière


    Transcription

    - Bonjour Professeur!

    - Bonjour Marie!

    - Une question envoyée par Isabelle du Mexique. Cette professeur de français a lu dans La consolante d'Anna Gavalda, l'expression "le cœur en bandoulière". Elle voudrait connaître son origine afin de pouvoir encore une fois fasciner ses élèves. Alors, dites-nous Professeur!

    -Bandoulière, chère Marie, vient du catalan bandolera, dérivée de bandolero. Le bandit, par allusion à la manière dont celui-ci portait son arme (...)

    - Bonjour Professeur!

    - Bonjour Marie!

    - Une question envoyée par Isabelle du Mexique. Cette professeur de français a lu dans La consolante d'Anna Gavalda, l'expression "le cœur en bandoulière". Elle voudrait connaître son origine afin de pouvoir encore une fois fasciner ses élèves. Alors, dites-nous Professeur!

    -Bandoulière, chère Marie, vient du catalan bandolera, dérivée de bandolero. Le bandit, par allusion à la manière dont celui-ci portait son arme. Au seizième siècle, un bandoulier était un bandit de grand chemin. La bandoulière désigne la bande de cuir ou d'étoffe placée en écharpe, depuis l'épaule gauche jusque sous le bras droit. Elle permet de tenir une arme ou tout autre objet. Dans le vocabulaire militaire, la bandoulière désignait un baudrier servant aux cavaliers à transporter leurs mousquetons ou fantassins, leur poudre et leurs balles. La locution en bandoulière signifie en diagonale. On dispose son sac en bandoulière pour se protéger du vol. On peut transporter ainsi une guitare, une musette, un appareil photo. Un blessé a la main en bandoulière, c'est-à-dire en écharpe. Cette expression signifie, plus généralement, que l'on porte directement contre son corps, de l'épaule à la hanche opposée l'objet nous barrant la poitrine ou le dos. Dans la Chartreuse de Parme, Stendhal écrit : il avait fait quelques nouveaux nœuds seulement à l'immense corde, nécessaires pour descendre de cette terrible hauteur de 180 pieds. Il arrangea cette corde en bandoulière autour de son corps. Au figuré, chère Isabelle, porter en bandoulière, c'est afficher avec ostentation. Ainsi, on porte son cœur en bandoulière quand on arbore ses sentiments à l’excès. "Il porte la mort de son ami en bandoulière", écrit Jules Renard dans son journal. C'est-à-dire qu'il en parle un peu trop pour être vraiment sincère. Ha! Sacré Jules! Toujours aussi sarcastique et perspicace!

    Voir plusmoins
    00:02:30
    Tous publics
    Tous publics