Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Bac blanc


    Transcription

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    J’ai ici une question qui nous est envoyée depuis l’application mobile de l’émission. Ce mobinaute mauritanien voudrait en savoir plus sur l’expression, bac blanc, et comprendre d’où vient cette allusion au blanc. Alors, soyez clair, Professeur.

    Je vais m’y employer, chère Marie. Un examen blanc désigne un exercice de préparation, avant l’épreuve officielle. Il se fait, en général, dans les conditions de l’examen réel, (...)

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    J’ai ici une question qui nous est envoyée depuis l’application mobile de l’émission. Ce mobinaute mauritanien voudrait en savoir plus sur l’expression, bac blanc, et comprendre d’où vient cette allusion au blanc. Alors, soyez clair, Professeur.

    Je vais m’y employer, chère Marie. Un examen blanc désigne un exercice de préparation, avant l’épreuve officielle. Il se fait, en général, dans les conditions de l’examen réel, c’est un galop d’essai. Le blanc, qui combine toutes les fréquences du spectre, donne une impression de clarté neutre, la neutralité et la pureté associée à cette couleur expliquent la page blanche, vide et vierge de toute écriture, ainsi que le drapeau blanc brandi pour demander une trêve ou pour se rendre. La blancheur, par suite, est propre à désigner ce qui ne possède ni sa finalité, ni son statut, ni son effet habituel, ce qui est provisoire, simulé ou joué. Un bac blanc est une répétition, exercice qui laisse le droit à l’erreur. Ainsi, on parle de mariage blanc, union légale non consommée, qui permet d’obtenir un permis de résidence. De vote blanc, suffrage ne se portant sur aucun des candidats. De nuit blanche, sans sommeil. De voix blanche, sans timbre. De ver blanc, sans rime. Une opération blanche n’occasionne ni profit ni perte, on fait chou blanc, en cas d’échec. On tire à blanc des balles inoffensives. On comprend, par suite, que l’on ait créé pour désigner le vrai examen de baccalauréat, l’astucieux néologisme bac noir. Il fait couple avec bac blanc. Plus encore, il hérite des valeurs de sérieux, d’officiel, d’un peu lugubre, voire de funeste, associé à la noirceur, idées noires, jeudi noir, liste noire. Quand arrive le bac noir, chère Marie, alors, on ne plaisante plus.

    Voir plusmoins
    00:02:25
    Tous publics
    Tous publics