Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Attendre et espérer


    Transcription

    Bonjour Professeur

    Bonjour Marie,

    Voici une question qui nous est envoyée par une impatiente, Elena d'Espagne nous raconte qu'en espagnol le verbe esperar signifie attendre. Elle voudrait donc connaître la différence entre nos deux verbes français attendre et espérer. Nous espérons donc que votre réponse ne va pas se faire attendre professeur.

    Je n'attendrai pas chère Marie pour combler vos espoirs. Attendre et espérer sont deux verbes temporels tournés (...)

    Bonjour Professeur

    Bonjour Marie,

    Voici une question qui nous est envoyée par une impatiente, Elena d'Espagne nous raconte qu'en espagnol le verbe esperar signifie attendre. Elle voudrait donc connaître la différence entre nos deux verbes français attendre et espérer. Nous espérons donc que votre réponse ne va pas se faire attendre professeur.

    Je n'attendrai pas chère Marie pour combler vos espoirs. Attendre et espérer sont deux verbes temporels tournés vers l'avenir, qui désignent une attitude d'expectative. Espérer, attendre c'est vivre dit Lamartine. On les rapproche d'autant plus que dans certaines langues romanes comme l'espagnol, le portugais, attendre se dit esperar, esperar. Nous allons savoir pourquoi. Le verbe latin atendere, forme sur tendere, tendre désignait une tension psychologique qui signifiait se rendre attentif. Il a donné le français attendre de même sens. Celui-ci toutefois a pris rapidement l'essence usuelle de patienter, attendre quelqu'un, ne rien faire avant, attendre l'occasion et surtout de compter sur quelqu'un ou quelque chose favorable ou défavorable, attendre le résultat du vote. On voit par ce dernier emploi qu'attendre est neutre, l'issue pouvant se révéler faste ou néfaste. Le latin spes désignait l'attente d'un événement, il a donné le verbe sperare, attendre. En proviennent les verbes romans qui signifient l'attente, esperar, esperar et l'ancien français, espérer en ce sens. Cette acception toutefois ne se rencontre plus que régionalement ou par archaïsme. "Espérez un peu que la nuit vienne", dit un personnage de Claudel dans le Partage de midi. Espérer a pris très vite le sens d'une attente confiante, d'un événement dont on juge la réalisation possible, voire probable. On espère un miracle, la paix, des secours. L'espoir est une expectative gratifiante. "Espérer, c'est être heureux", dit le philosophe Alain. Se déprendre des tourments de l'attente au profit des joies de l'espoir, voilà chère Elena, une belle règle de vie.

    Voir plusmoins
    00:02:38
    Tous publics
    Tous publics