Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Étudiante



    Quelle est la définition du mot « étudiante » ? Est-ce vraiment ce que vous croyez ? Quelle est l'histoire de ce mot ? Comment l'employer correctement ? Le professeur nous explique.

    Présentation : Bernard Cerquiglini

    Transcription

    A + B

    Syllabes

    Métaphores

    W Oxymores Sache que ça se cache et cache que ça ne se sache. X Y Dans une lettre, Prospère Mérimée écrit : "J'ai dîné dans le même restaurant que trois étudiants ayant chacun son étudiante". Que comprenez-vous ? Que six jeunes gens des deux sexes, suivant des études supérieures, avaient dîné par couple. Erreur que toute la littérature du dix-neuvième siècle vous incite à faire. Qu'est-ce qu'une étudiante entre la fin du dix-hui (...)

    A + B

    Syllabes

    Métaphores

    W Oxymores Sache que ça se cache et cache que ça ne se sache. X Y Dans une lettre, Prospère Mérimée écrit : "J'ai dîné dans le même restaurant que trois étudiants ayant chacun son étudiante". Que comprenez-vous ? Que six jeunes gens des deux sexes, suivant des études supérieures, avaient dîné par couple. Erreur que toute la littérature du dix-neuvième siècle vous incite à faire. Qu'est-ce qu'une étudiante entre la fin du dix-huitième siècle où apparaît le mot jusqu'au début du vingtième ? Selon le dictionnaire d'Emile Littré qui ne connaît pas d'autre sens, c'est une grisette du Quartier latin, c'est-à-dire une jeune ouvrière coquette et qui se laisse facilement courtiser, la petite amie d'un étudiant. Rappelons-nous que les jeunes filles, à l'époque, ne sont pas admises dans l'enseignement supérieur. Les étudiantes partagent donc les loisirs des étudiants, pas leurs études. Elles n'étudient pas. Abandonnée, telle la Fantine des Misérables, l'étudiante grisette ou lorette déchue peut tomber dans la prostitution. Les frères Goncourt décrivent des pensionnaires d'une maison close qui, de leur passé d'étudiantes, de leur existence dissolue, avaient conservé les habitudes d'une vie tapageuse. La langue reflète les mœurs. Le français, au dix-neuvième siècle, reproduisait la position inférieure des jeunes filles à qui les portes des universités étaient fermées, mais pas le lit des jeunes hommes qui faisaient leurs études. La signification du mot étudiante a promptement changé au tournant du vingtième siècle. On ne peut que s'en réjouir. A + B

    Syllabes

    Métaphores

    W Oxymores X Y

    Voir plusmoins
    00:02:05
    Tous publics
    Tous publics