Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Merci professeur !

    Détourneur et taxieur



    Que signifient les mots « détourneur » et « taxieur » ? Que désignent les mots ayant comme suffixe « -eur » ? Où et comment sont-ils employés ? Le professeur nous répond.

    Présentation : Bernard Cerquiglini

    Transcription

    Un avantage de la langue anglaise, dit-on, tient à sa capacité de former des mots. C'est oublier que la morphologie du français, notamment grâce aux suffixes, se prête à la néologie. Il suffit de la mettre en oeuvre avec confiance, ce que font les francophones dans le monde entier. Le suffixe eur, par exemple, est productif. Il construit des dérivés désignant notamment des personnes caractérisées par leur métier, leur fonction sociale ou bien par un trait du comportement. Un détourneur, en Afriq (...)

    Un avantage de la langue anglaise, dit-on, tient à sa capacité de former des mots. C'est oublier que la morphologie du français, notamment grâce aux suffixes, se prête à la néologie. Il suffit de la mettre en oeuvre avec confiance, ce que font les francophones dans le monde entier. Le suffixe eur, par exemple, est productif. Il construit des dérivés désignant notamment des personnes caractérisées par leur métier, leur fonction sociale ou bien par un trait du comportement. Un détourneur, en Afrique de l'Ouest et du Centre, est une personne qui s'approprie des fonds spécialement des deniers publics. Il y a un peu partout matière à employer ce très joli terme. Navetteur, en Belgique, est bien pratique. Il se dit d'une personne qui fait la navette tous les jours entre sa résidence et son lieu de travail. Le Français de Suisse emploie pendulaire  qui n'est pas mal non plus. Nettoyeur, teinturier, blanchisseur, au Québec où il est hors de question de dire pressing, et cela à bon droit, car nettoyeur désigne, de façon parfaite, un commerçant qui teint rarement, quoique teinturier, blanchi de même, quoique blanchisseur, presse moins qu'il ne repasse, mais qui tout simplement nettoie les habits et le linge qu'on lui confie. Le sorteur, en Belgique, est une personne qui aime faire la fête, qui est souvent de sortie, et le taxieur, au Maghreb, conduit un taxi. Ce vocabulaire est bien formé, ainsi qu'utile. Il fait honneur à la créativité lexicale. Enrichissons-nous. Parlons francophone.

    Voir plusmoins
    00:02:04
    Tous publics
    Tous publics