Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Obtus

    Savez-vous ce que veut dire obtus ? Regardez le professeur Bernard Cerquiglini en expliquer la signification dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents. Merci professeur !

    Transcription

    Bonjour, Professeur.

    Bonjour, Marie.

    J'ai là un courriel d'Yves qui vit en France, il se demande pourquoi en géométrie, on parle d'un angle obtus pour un angle ouvert, alors que dans la langue française, ce même mot "obtus" a le sens de fermer. C'est vrai que sous cet angle, c'est à n'y rien comprendre. Alors, dites-nous Professeur.

    Marie, ne soyons pas obus. Le verbe latin "obtundere" était formé de "ob" marquant l'hostilité et de "tundere", "frapper", (...)

    Bonjour, Professeur.

    Bonjour, Marie.

    J'ai là un courriel d'Yves qui vit en France, il se demande pourquoi en géométrie, on parle d'un angle obtus pour un angle ouvert, alors que dans la langue française, ce même mot "obtus" a le sens de fermer. C'est vrai que sous cet angle, c'est à n'y rien comprendre. Alors, dites-nous Professeur.

    Marie, ne soyons pas obus. Le verbe latin "obtundere" était formé de "ob" marquant l'hostilité et de "tundere", "frapper", il signifiait "frapper contre". Son participe passé "obtusus" avait le sens propre de "émousser" et figurativement de "rendu stupide", comme par des coups. À partir du 14e siècle, le français en a fait l'adjectif "obtus". D'abord au sens propre, il signifie de formes arrondies, la tête obtuse d'un chien. Il se spécialise en géométrie pour désigner un angle dont la mesure est supérieure 90 °, un angle obtus. À partir du 16e siècle apparaît l'emploi figuré. D'abord à propos des sens, quand ils manquent de finesse, des sensations obtuses ; ensuite au sujet de l'intelligence, quand la subtilité lui fait défaut. L'adjectif devient alors nettement péjoratif, il est synonyme de lourds, borné. Dans leur journal, les Goncourt parlent de "l'esprit français, inaccessible aux obtus, aux épais, aux sauts et aux niais". Les dérivés d'obtus ne s'emploient plus. C'est dommage ! J'aime bien "obtusité", "défaut d'intelligence", mais surtout le très délicieux verbe pronominal : s'obtuser, qui en psychologie signifie perdre de son acuité. J'en recommande l'usage régulier, il ne faudrait pas que notre fameuse clarté française, si chère aux Goncourt, ne s'obtusa.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:02:08
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics