Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • L'invité

    Jean Jean Roosevelt

    Invité : Jean Jean Roosevelt, le chanteur haïtien est à l'honneur du Festival d'été de Québec.

    Présentation : Patrick Simonin.

    Transcription

    Le festival d'été de Québec, bienvenue sur les "Plaines d'Abraham", Jean Jean Roosevelt est mon invité. Bonjour Jean Jean.

    Bonjour.

    Le prix TV5 Monde aux derniers jeux de la francophonie de Nice et puis médaille d'or de la francophonie, pour vous, le Haïtien qui avait chanté pour la première fois ici au Québec, c'est une émotion particulière.

    Oui, c'est beaucoup de joie, beaucoup d'émotions aussi et en tant qu'Haïtien et jeune musicien, je rêvais souvent (...)

    Le festival d'été de Québec, bienvenue sur les "Plaines d'Abraham", Jean Jean Roosevelt est mon invité. Bonjour Jean Jean.

    Bonjour.

    Le prix TV5 Monde aux derniers jeux de la francophonie de Nice et puis médaille d'or de la francophonie, pour vous, le Haïtien qui avait chanté pour la première fois ici au Québec, c'est une émotion particulière.

    Oui, c'est beaucoup de joie, beaucoup d'émotions aussi et en tant qu'Haïtien et jeune musicien, je rêvais souvent de venir un jour au festival d'été de Québec et cette année, mon rêve va enfin se réaliser, donc je suis vraiment très content.

    Pourquoi on rêve de venir chanter ici, c'est la francophonie ?

    En fait, le festival d'été de Québec, c'est l'un des plus grands festivals du monde. Si on est musicien, on essaye de viser les plus grands festivals, donc j'ai toujours rêvé de participer au festival d'été de Québec, festival du jazz de Montréal et beaucoup d'autres, donc cette année je vais pouvoir réaliser enfin mes rêves.

    L'idée c'est de partager avec ce public francophone quand on vient d'Haïti.

    Effectivement, on est francophone déjà. La langue nous rapproche, donc ça nous donne la possibilité de venir dans un autre notre pays francophone et de chanter ce qu'on vit en Haïti, de partager un peu notre culture avec je ne sais pas un francophone qui est au Québec.

    Il y a beaucoup de Haïtiens qui vivent à Montréal.

    Effectivement, la communauté haïtienne ne passe pas du tout inaperçue ici parce que là je vois, à chaque fois des Haïtiens et ça fait du bien de voir ses compatriotes à l'autre bout du monde et des fois on parle en créole, eh ben ! c'est (inaudible).

    Alors, je le disais Jean Jean au début, la médaille d'or de la francophonie, le prix TV5 Monde aux derniers jeux de la francophonie de Nice. Il s'en est passé beaucoup de choses depuis.

    Oui, beaucoup de choses. J'ai eu la chance de faire pas mal de gros festivals, j'étais au MASA à Abidjan ; le mois de mars dernier, j'étais au festival terre de blues de Marie-Galante en Guadeloupe et ici là, pour ce mois-ci, j'ai le festival de Québec, le festival de jazz de Montréal et aussi le mondial des cultures à Drummondville, donc il s'est passé vraiment plein de choses.

    C'est formidable. Et au-delà, il y a également l'accueil, lorsque vous êtes rentré en Haïti après toutes ces récompenses qui restent comme ça dans le cœur.

    Ah oui ! c'est beaucoup de bonheur et d'honneur pour moi aussi. Après la médaille d'or, le pays tout entier était fier de moi et j'ai été reçu par le Président de la République, au parlement et c. Donc c'était beaucoup de choses.

    Oui. On a tellement envie de vous entendre chanter là, comme ça, tranquillement, OK.

    (chant)

    Bravo Jean Jean, magnifique. Ça c'est une chanson qui parle d'Haïti, qui parle du monde, tel qu'on aurait envie de dire, il devrait changer c'est ça, mais ça…

    Voilà, oui c'est ça. Effectivement, parce que je crois qu'en tant que jeune Haïtien, on vient de subir un tremblement de terre terrible et c'est beaucoup de pays qui sont dans notre situation. On est un pays Sud et il y a beaucoup d'autres pays qui sont comme nous, qui sont en difficulté et moi je plaide pour un monde équitable, un monde beaucoup plus vivable.

    Oui, mauvaise répartition, mauvaise évaluation.

    Mauvaise distribution, mauvaise utilisation des ressources naturelles donc…

    On le dit à qui ça Jean Jean, quand on est un artiste comme ça, on a envie…

    On parle aux maîtres du monde, on parle aux gens du monde entier qui sont concernés par le problème, aussi par nous aussi dans les pays Sud. Nous des fois, on est un peu… On coupe les arbres, on est un peu dévastateur, mais aussi là il y a les maîtres du monde qui font des choses et moi je crois qu'en lieu et place des armes nucléaires, des bombes etc. Ils pouvaient aider les autres habitants de la planète à survivre.

    Oui, ça c'est le message d'Haïti qui a tellement souffert.

    Voilà.

    Et qui a envie de dire au monde, on a cette force de vie en nous parce qu'il y a cette force en Haïti.

    Oui, on est très fort comme peuple, on est le genre de peuple qui crée des choses ; j'avais dit ça une fois à TV5 Monde, qui crée des choses à partie de rien. En 1804, on était des esclaves et après, on est passé à un peuple libre et indépendant, donc on a beaucoup d'aspiration, il y a plein de choses qu'on peut faire. On est pauvre, mais on est vivant, on a de la vie, on a de l'amour, on a le soleil, il y a plein de choses qu'on peut faire.

    Tout simplement. Et la guitare.

    Et la guitare aussi.

    Parce que là la première fois où on a une guitare comme ça avec ces belles couleurs d'Haïti qu'on emmène dans le monde.

    Ah oui !

    On dit là avec une guitare, tout est possible.

    Oui, tout est possible parce qu'un artiste, c'est quelqu'un qui a la possibilité de dire tout haut ce que les autres pensent tout bas et en un clic sur internet, ça fait le tour du monde et avec la technologie, ça peut apporter beaucoup de choses, une chanson, un texte, des paroles, donc ça peut changer.

    Oui. Et chanter en français, c'est important Jean Jean.

    Oui, c'est important. Déjà, je suis francophone. On est Haïti. On a 2 langues officielles et en plus la francophonie, il y a beaucoup d'habitants, on est presque 52 pays, 76 au total, donc ça veut dire que c'est beaucoup de millions d'habitants qui nous écoutent. Quand on chante en français, le message passe et moi je crois que c'est une stratégie aussi, une façon de vendre le message un peu partout à travers le monde, donc chanter en français c'est important pour moi aussi.

    Merci beaucoup et bravo Jean Jean Roosevelt.

    Avec plaisir.

    Ici dans TV5 Monde, au festival d'été de Québec et sur la scène d'Youville de la place centrale de la vieille ville de Québec. Chanter devant cette foule qui vous applaudit, c'est une réalisation c'est comme un rêve.

    Ah oui ! c'est comme un rêve, réalisation de rêve, de rêve d'enfants et je crois que ça continue. Moi, j'y travaille toujours et je veux à tout prix continuer à chanter pour le monde entier.

    Merci de garder cette belle guitare. Jean Jean Roosevelt, on était ravi de vous accueillir ici sur les "Plaines d'Abraham" pour le festival d'été de Québec où nous sommes et avec grand plaisir à bientôt.

    À bientôt.

    Voir plusmoins
    Publié le 21 juil. 2014
    00:07:55
    Disponible jusqu'au : 28 juil. 2020
    Tous publics
    Tous publics