Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • L'invité

    Charles Bradley

    Invité : Charles Bradley, musicien américain.

    Présentation : Patrick Simonin.

    Transcription

    L'invité de TV5 Monde au Montreux Jazz Festival,

    avec une légende de la Soul musique actuelle, Charles BRADLEY,

    Bonjour Charles.

    C'est un événement que la dernière date de cette tournée qui a lieu ici,

    pour la Daptone Soul Revue, avec d'autres artistes légendaires de la Soul Music.

    Vous êtes l'un des vétérans, Charles BRADLEY.

    Et d'être ici, évidemment, et de terminer cette tournée à Montreux, c'est tout un symbo (...)

    L'invité de TV5 Monde au Montreux Jazz Festival,

    avec une légende de la Soul musique actuelle, Charles BRADLEY,

    Bonjour Charles.

    C'est un événement que la dernière date de cette tournée qui a lieu ici,

    pour la Daptone Soul Revue, avec d'autres artistes légendaires de la Soul Music.

    Vous êtes l'un des vétérans, Charles BRADLEY.

    Et d'être ici, évidemment, et de terminer cette tournée à Montreux, c'est tout un symbole.

    Je suis très heureux d'être là.

    C'est la troisième fois que je participe à ce festival.

    Chaque fois que j'assiste à ce festival,

    je tombe amoureux avec ce festival,

    et je remercie tout le monde de me donner l'occasion de revoir ce beau pays.

    Je l'adore, et j'espère jouer de toute mon âme.

    La Soul musique, c'est la musique du cœur,

    c'est la musique de l'âme.

    Oui, ça vient du cœur, ça vient de l'âme,

    ça vient des épreuves et des vicissitudes de la vie.

    C'est l'amour qui nous a permis de vaincre l'animosité quotidienne.

    Il faut trouver la force de donner l'amour au monde,

    pour savoir que vous êtes un vrai être humain.

    Sur scène, vous êtes avec Sharon JOHN,

    avec Ballas, the Sugar Man Free.

    C'est à dire, c'est une vraie revue,

    comme du temps de James BROWN, une vraie revue Soul.

    Oui, c'est le sentiment. Je viens d'un milieu très difficile.

    J'ai connu une vie très rude mais j'ai gardé mon âme.

    Ça m'a donné la force.

    Et quand je visite de beaux pays comme le vôtre,

    j'ai rencontré beaucoup de gens qui m'ont donné le sentiment

    que ça valait la peine de donner mon amour au monde.

    Et la musique Soul m'aide.

    Votre parcours, c'est New-York, c'est Brooklyn,

    et c'est, dès le départ, James BROWN.

    James Brown, je l'ai vu quand j'avais à peu près 14 ans,

    et quand j'ai vu James BROWN, j'ai beaucoup appris de lui

    parce qu'il venait d'un milieu extrêmement défavorisé, comme le mien.

    Lui aussi a vécu une vie très rude. J'ai beaucoup appris.

    Il faut entretenir la force de l'amour, du cœur, pour donner au monde.

    Si j'aborde le monde avec des mauvaises intentions, ça ne marche pas.

    Il faut donner.

    Vous avez grandi dans la rue à New-York.

    Vous avez été cuisinier. Vous avez connu des drames aussi dans votre vie.

    Il y a eu un crime dans votre propre famille.

    Tout ça, ça forge la musique, la Soul musique qu'on a en soi ?

    Une bonne partie de ma musique Soul provient de l'époque de la ségrégation.

    J'ai un oncle, le frère de ma mère, qui vient de mourir à 92 ans,

    et sa famille a connu l'esclavage,

    et ils m'ont me raconté beaucoup de choses sur l'histoire de ma vie,

    d'où venait la Soul musique.

    Je crois que la Soul musique venait de la détresse,

    à une époque où on ne pouvait pas dire ce qu'on avait sur le coeur,

    ce qu'on avait envie de dire,

    donc on allait à l'Eglise baptiste, et là, on pouvait se plaindre et gémir,

    on pouvait exprimer ce qu'on ne pouvait pas exprimer en dehors de l'église

    parce qu'on craignait d'être assassiné, d'être persécuté.

    Donc je crois que la musique Soul vient de là, est née de cela,

    parce que c'était le seul endroit où je pouvais parler, m'exprimer,

    et dire ce que j'avais à dire, sans perdre mon identité.

    C'est ça, la Soul musique.

    La Soul musique, version moderne du rythm and blues,

    mais aujourd'hui, elle a encore son utilité, sa force dans toute cette histoire,

    d'Aretha FRANKLIN à James BROWN, à vous aujourd'hui, Charles BRADLEY.

    En fait, c'est vraiment la même chose.

    Le Rhythm and blues, la Soul, s'associent pour faire la même chose,

    pour avoir le même effet.

    Le Rythm and Blues, autrefois, ce n'était que le blues.

    Ensuite, on a ajouté le rythme pour faire du blues rythmé.

    Ensuite, on a ajouté l'âme pour amener l'âme.

    C'est la même chose à la base.

    Il y a une autre chanson de James BROWN qui dit, je suis noir et je suis fier.

    Oui, je suis noir et je suis fier.

    Certaines personnes disent qu'on a beaucoup de mauvaises intentions,

    d'autres disent qu'on a beaucoup de culot,

    mais nous avons été maltraités et méprisés,

    et nous ne cesserons de nous battre jusqu'à ce qu'on obtienne notre dû.

    Je suis noir et fier de l'être.

    Aujourd'hui, à Montreux, Charles BRADLEY,

    on a ce Jazz Festival qui est là, avec toutes ses icônes,

    Marvin Gaye, Tina Turner, qui vit d'ailleurs ici même.

    C'est la cité de la Soul musique, ce festival de Jazz de Montreux.

    Il y a quelque chose que j'aime beaucoup dans votre pays.

    La musique Soul est née aux Etats-Unis,

    mais nous sommes plus reconnus en Europe.

    Les gens, en Europe, veulent en savoir plus

    sur le Rhythm and blues et la musique Soul.

    Heureusement, je fais partie des anciennes générations

    dont les racines remontent à l'origine de cette musique

    du Rythm and blues et de la musique Soul.

    Chez moi, ils ont un peu tendance à considérer cette musique

    comme une pièce de musée, qui a une certaine qualité historique,

    mais dans votre pays, vous avez encore, en Europe,

    l'envie de faire vivre cette musique,

    et vous suis très reconnaissant de l'amour que vous montrez

    et du respect que vous montrez pour cette musique,

    et de nous donner l'occasion de maintenir ce Rythm and blues en vie.

    Merci beaucoup. Merci beaucoup Charles Bradley pour TV5 Monde.

    On était vraiment très honoré

    de vous recevoir içi au Festival de jazz de Montreux

    dont vous êtes une des stars, cette année.

    Merci beaucoup Charles BRADLEY.

    Merci mon frère.

    Voir plusmoins
    Publié le 28 juil. 2014
    00:08:09
    Disponible jusqu'au : 4 août 2020
    Tous publics
    Tous publics