Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Les Haut-Parleurs

    Sacs plastiques, danger public! - Xuman au Sénégal - JT rappé

    Les sacs plastiques sont un vrai fléau au Sénégal : une fois utilisés, ils se retrouvent dans la nature et polluent l'environnement.

    Crédits : Auteur et interprète : Makhtar Fall "Xuman" / Compositeur : Abdoul Khafaur Mbacké Guissé "NoFaceUndacova / Images : Harris / Montage : Amar Ndoye / Réalisation : Level Studio

    Transcription

    Bonjouuuuuur…Wouw ! Bienvenue, installez-vous! On a des nouvelles pour vous. Y'a des bonnes, y'a des mauvaises, mais y'a des nouvelles pour vous. Bienvenue, installez-vous! On a des nouvelles pour vous, y'a des bonnes, y'a des mauvaises, mais y'a des nouvelles pour vous.

    L'histoire de l'humanité s'écrit avec plein de ratures, surtout le chapitre concernant nos rapports avec la nature. Hein! La pollution est devenue notre seconde nature. A ce rythme, l'air pur sera plus précieux que (...)

    Bonjouuuuuur…Wouw ! Bienvenue, installez-vous! On a des nouvelles pour vous. Y'a des bonnes, y'a des mauvaises, mais y'a des nouvelles pour vous. Bienvenue, installez-vous! On a des nouvelles pour vous, y'a des bonnes, y'a des mauvaises, mais y'a des nouvelles pour vous.

    L'histoire de l'humanité s'écrit avec plein de ratures, surtout le chapitre concernant nos rapports avec la nature. Hein! La pollution est devenue notre seconde nature. A ce rythme, l'air pur sera plus précieux que l'or pur. Cela dit, faisons un diagnostic de cette écologie maladive, dans le quotidien du sénégalais, comment cela se traduit? Nous sommes allés à sa rencontre, constater comment il le vit et aussi lui demander son avis.

    Le sachet plastique, un cancer nécessaire, il est partout, il est pratique, il est gratuit ou pas cher à la boutique, chez le boucher, au marché, même à la pharmacie. Avec un sourire, on vous l'offre avec un petit merci.

    Le sénégalais utilise 5 millions de sachets quotidiennement, équivalant à 128 milliards de sachets par an. En croissance exponentielle annuelle de 7 %, le plastique est un poison tout le monde le sait pourtant. Pire que le criquet pèlerin, il est envahissant. Oh! Il défigure la nature en l'enlaidissant. Oh! Se multiplie comme la verme, il est très résistant, pour disparaître complètement il met 400 ans. Sans parler du bétail et du troupeau qu'il tue. Oh! Des canalisations et des cours d'eau qu'il obstrue. Mais y'a de l'espoir, on peut encore changer, il faut appliquer les trois R, réduire,réutiliser et recycler. Comme en Côte d'ivoire, au Mali ou en Mauritanie, au Sénégal depuis avril les sacs plastiques faits sont interdits. Interdits à la production, à la vente, à la distribution. Amen. C'est le début de la solution.

    Voir plusmoins
    Publié le 16 janv. 2016
    00:02:00
    Disponible jusqu'au : 19 nov. 2020
    Tous publics
    Tous publics