Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Les Haut-Parleurs

    Mon toit est un potager - Béatrice en France

    Sur un toit parisien, l'association Veni Verdi fait pousser des légumes 100% bio, et c'est bon pour la santé et l'environnement.
    Reportage avec Béatrice partie rencontrer ces jardiniers urbains.

    Crédits: Béatrice Fainzang

    Transcription

    Bonjour, c'est Béatrice, je suis journaliste à Paris. Aujourd'hui, j'ai eu envie de vous montrer une belle initiative qui me tient à cœur : Comment développer la nature en ville. On a l'habitude d'opposer les deux, citadin d'un côté, nature de l'autre, et en fait, ce n'est pas si évident puisque le citadin, de plus en plus, a envie d'avoir un petit jardin, ou en tout cas de manger des bons produits de proximité.

    Dans les grandes villes, et particulièrement à Paris, on est un petit (...)

    Bonjour, c'est Béatrice, je suis journaliste à Paris. Aujourd'hui, j'ai eu envie de vous montrer une belle initiative qui me tient à cœur : Comment développer la nature en ville. On a l'habitude d'opposer les deux, citadin d'un côté, nature de l'autre, et en fait, ce n'est pas si évident puisque le citadin, de plus en plus, a envie d'avoir un petit jardin, ou en tout cas de manger des bons produits de proximité.

    Dans les grandes villes, et particulièrement à Paris, on est un petit peu malade parce qu'on manque vraiment de nature. Le vert, c'est essentiel. C'est essentiel.

    Le problème, c'est le manque d'espace. A Paris, il n'y en a pas beaucoup ou alors ça coûte très, très cher. Au lieu d'étendre toujours plus les villes et de se ruiner, pourquoi pas, tout simplement, utiliser les espaces qui existent déjà et les transformer, comme un toit par exemple. L'idée n'est pas nouvelle. Elle a 10 ans. A Paris, 4 ha de toits ont ainsi déjà été végétalisés. A quoi ça sert de végétaliser un toit ? Tout d'abord, c'est une bonne manière d'isoler. Ça protège des variations de température, mais aussi des bruits de l'extérieur. L'autre avantage, c'est que ça rapporte de la biodiversité en ville puisque les plantes qui sont mises en place sur un toit, vont attirer les insectes, la faune locale, qui va commencer à butiner et se reproduire localement. Mais on ne peut pas mettre n'importe quelle plante sur un toit, comme nous l'explique Nadine Lahoud, fondatrice de l'association Veni Verdi, qui exploite ce jardin.

    On va chercher des semences qui sont plus respectueuses, des semences paysannes, des semences dont on sait qu'elles peuvent se reproduire. C'est nous qui les faisons partir. On part de la graine, pour arriver à tout ça. C'est ce qu'on peut faire de mieux, aujourd'hui. On a fait le choix de la profondeur en ce qui concerne les sacs, afin de pouvoir faire beaucoup de choses. Tous ces plants, les tomates qui sont pourries, qui vont pourrir le sol, on espère bien qu'elles vont repousser l'année prochaine, et que plein de choses, petit à petit, avec le temps, vont repousser spontanément sans qu'on s'en occupe. Des épinards, de la roquette par exemple, des salades aussi, ça pousse spontanément parce qu'on les laisse monter en graine.

    C'est sur le toit d'un immeuble ERDF que le potager a vu le jour en juin dernier, 220 m2 de surface qu'il a fallu recouvrir. Une fois n'est pas coutume, c'est à la main que les bénévoles ont porté les 12 tonnes de terre nécessaire, une chaîne humaine qui a porté ses fruits. Déjà 110 kilos de produits ont été récoltés et aujourd'hui, c'est au tour des pommes de terre. Les pommes de terre, comme les autres produits, seront vendues aux salariés d'ERDF, mais l'idée, à terme, c'est d'ouvrir une partie de la production aux riverains et aux restaurateurs du quartier. Quand aux invendus, ce sont les bénévoles de l'association qui les mangent. Il reste une question à élucider : la pollution. Rassurez-vous, ici, aucun pesticide n'est utilisé, et quant aux particules fines dans l'air, il vous suffit de rincer vos légumes à l'eau ou au vinaigre blanc. J'espère vous avoir convaincu et que vous serez le prochain à lancer un jardin sur votre toit.

    Voir plusmoins
    Publié le 30 janv. 2016
    00:03:15
    Disponible jusqu'au : 19 nov. 2020
    Tous publics
    Tous publics