Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Les Haut-Parleurs

    "La pâtisserie fine, c'est vraiment ce qui m'intéresse" - Gwendoline, apprentie Erasmus+

    Gwendoline termine son bac en pâtisserie cette année. Elle en a profité pour aller se perfectionner à Palerme lors d'un stage d'un mois avec le programme Erasmus+. Cette expérience lui a clarifié les idées sur le futur et lui a donné envie de voyager

    Crédits :
    Marie-Chantal Dumont
    Peak Beak, Doctor Turtle - License: CC Attribution

    Organismes: Les Apprentis d'Auteuil & le lycée professionel Saint-Michel à Priziac


    Transcription

    Bonjour, je m'appelle Gwendoline. J'ai 18 ans. Je viens de Bretagne dans le Morbihan. Je suis actuellement à Palerme en Sicile pour un stage d'1 mois en pâtisserie avec Erasmus plus. Je fais un stage à l'étranger parce que ça peut m'apporter que de l'expérience et puis j'aime beaucoup découvrir des nouvelles choses. S'organiser par l'école, c'est-à-dire que là, c'est la moitié de la classe qui est là, on est avec nos professeurs. On part ici seulement pour 1 mois et non pour plusieurs mois et c' (...)

    Bonjour, je m'appelle Gwendoline. J'ai 18 ans. Je viens de Bretagne dans le Morbihan. Je suis actuellement à Palerme en Sicile pour un stage d'1 mois en pâtisserie avec Erasmus plus. Je fais un stage à l'étranger parce que ça peut m'apporter que de l'expérience et puis j'aime beaucoup découvrir des nouvelles choses. S'organiser par l'école, c'est-à-dire que là, c'est la moitié de la classe qui est là, on est avec nos professeurs. On part ici seulement pour 1 mois et non pour plusieurs mois et c'est beaucoup axé sur le professionnel, c'est-à-dire qu'on va faire des visites par rapport à nos métiers, on reste calé dessus. La pâtisserie arcadie est une très vieille pâtisserie. Elle a été ouverte en 1976, il y a un peu de tout. Il y a la glace qui est faite, des pâtisseries, du traiteur. Je suis avec Axel et Kylian ; là par exemple, Kylian est en train de faire le riz pour les arancini. Bientôt, il y a la fête de l'arancini, ils en ont 20 000 à faire. Il y a une très bonne entente avec les collègues italiens. Il y a un temps d'adaptation mais maintenant on se comprend à peu près. On communique beaucoup avec des gestes et après on partage des mots qu'on apprend. Ils apprennent des mots français et nous on apprend des mots italiens. Des fois, il y a un petit mélange aussi de français, italien, espagnol et anglais. Oui, on fait comme on peut. On est actuellement au Carmen ; c'est notre maison à nous. Je vais vous présenter ma chambre. Voici ma chambre que je partage avec Élodie qui n'est pas dans la même entreprise que moi, mais qui est aussi en stage. On partage tout, la fatigue, les bons moments, on sent que ça a été rénové, ce n'est pas encore ça. J'avais pris, j'avais eu aussi. Oui, j'ai eu un choc culturel parce que c'est totalement différent par rapport à la France. Au début, quand on arrive ici c'est un peu perturbant parce que les gens parlent fort, on peut être dans un quartier assez riche et puis d'un seul coup tourner dans une rue et se retrouver dans les petits marchés improvisés ; c'est le mélange des 2 qui est incroyable. Je vois encore mieux ce que je veux faire plus tard ; c'est-à-dire qu'avant de venir ici, j'avais un doute, mais dans la pâtisserie, c'est vraiment ce qui m'attire. Je ne suis jamais parti aussi longtemps loin de chez moi et ça me prouve que je peux être encore plus autonome. Ça donne beaucoup envie de voyager, ça donne envie d'aller encore dans d'autres pays, faire d'autres stages.

    (langue étrangère)

    Donc voilà, continuez à suivre les "Haut-parleurs" ciao.

    Voir plusmoins
    Publié le 15 janv. 2017
    00:03:55
    Disponible jusqu'au : 19 nov. 2020
    Tous publics
    Tous publics