Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • L'invité

    Théa Nougaro

    Invitée : Théa Nougaro.

    Fille de Claude Nougaro, Théa Nougaro célèbre son père, qui aurait eu 90 ans en 2019, avec la sortie du coffret « Le Feu sacré » réunissant l'intégralité des albums studio du chanteur. Les expositions et événements consacrés à l'artiste français en 2019 montrent que ses chansons et sa voix sont éternelles.

    Présentation : Patrick Simonin.

    Transcription

    Bonjour Théa Nougaro. Bonjour. C'est un bonheur de vous accueillir. Il aurait eu 90 ans, votre papa, c'est l'occasion de se rappeler quel immense artiste il a été, quel immense artiste il est resté parce qu'il y a plein d'évènements qui continuent de célébrer son talent. Ça vous fait plaisir, j'imagine ? Oui, très plaisir. C'est dommage qu'il faille attendre des anniversaires pour en parler. Ce sont toujours de belles occasions. Les anniversaires, il ne les aimait pas trop à vrai dire, mais héla (...)

    Bonjour Théa Nougaro. Bonjour. C'est un bonheur de vous accueillir. Il aurait eu 90 ans, votre papa, c'est l'occasion de se rappeler quel immense artiste il a été, quel immense artiste il est resté parce qu'il y a plein d'évènements qui continuent de célébrer son talent. Ça vous fait plaisir, j'imagine ? Oui, très plaisir. C'est dommage qu'il faille attendre des anniversaires pour en parler. Ce sont toujours de belles occasions. Les anniversaires, il ne les aimait pas trop à vrai dire, mais hélas, le temps qui use, maintenant qu'il est parti, permet de reconstituer et de rafraîchir les mémoires. Toute la famille est heureuse de pouvoir le mettre à l'honneur et lui refaire une jolie peau. Il est là, il est toujours là. Théa, le mieux qu'on peut faire, c'est l'entendre. Oui. L'entendre, c'est par exemple cette chanson-là. Regardez. Armstrong, je ne suis pas noir , je suis blanc de peau. Quand on veut chanter l'espoir, quel manque de pot. Oui, j'ai beau voir le ciel, l'oiseau, rien, rien, rien ne luit là-haut, les anges zéro, je suis blanc de peau. Quel punch ! Quelle voix ! Quelle présence ! Quelle chanson ! On va parler de tout ce qui va se passer autour de cet anniversaire des 90 ans de Claude Nougaro. Vous aviez publié Nougaro, Enchanté, c'était pour les enfants. D'ailleurs, il y avait cette chanson Amstrong que les enfants adorent chanter. Tout à fait. Elle est aussi reprise dans les écoles. C'est une belle transmission et c'est ce qu'on souhaite vraiment faire, transmettre comme il nous a transmis à nous. J'avais envie, puisque ma fille Paloma adorait écouter son grand-père quand elle était petite, elle me posait plein de questions, je me suis dit qu'il fallait absolument que son œuvre, ses textes, sa poésie puisse être transmise aux enfants. J'avais choisi douze titres. Le coq et la pendule.  Visiteurs, des titres moins connus aussi. C'était important pour moi. C'est vraiment l'idée que les parents et les grands-parents puissent lire les textes le soir à leurs enfants, et les faire entendre aussi. Onze illustrateurs avaient été choisis. C'est vraiment quelque chose de formidable pour les enfants. Je le remontre encore parce que c'est vraiment superbe, avec les dessins, parce que votre père adorait dessiner. 

    Oui, c'est vrai. C'est une de ses facettes assez peu connue et mise en lumière récemment à la mairie du 9ème puisqu'il y a entre autres, pour son anniversaire le 9 septembre, plusieurs choses qui ont été proposées. Des dessins, des grands dessins, des fulgurances. Ça jaillissait comme ça, les mots. Il jouait avec tout ça.

    Oui, il aimait l'image. Il parlait de son cinémot. Quand il chantait, c'était un film qui se réalisait peu à peu dans l'esprit de la personne,  de l'auditeur. C'est assez spécifique chez lui. Il a mis vraiment en scène ses chansons qui étaient sa vie. Ça incarnait des moments de vie personnelle, et à travers le dessin, il alliait le dessin et le texte avec beaucoup de talent.

    Il y a eu une exposition à Toulouse, évidemment Toulouse parce qu'il a tellement chanté cette ville, avec une péniche. Je crois que c'est votre soeur Cécile, sa fille, comme on dit, pour parler de la chanson, qui s'en occupe.

    C'est elle qui s'est battue. Au bout de neuf, dix ans de travail acharné avec son équipe, et notre soutien évidemment de toute la famille, elle a réussi enfin à ouvrir les portes de la maison Claude Nougaro qui n'est pas un musée. Elle s'en défend. C'est un lieu vivant. Un musée pour elle, c'est quelque chose de statique. Il n'aurait pas aimé ça, un musée. Non. Il fallait que ce soit vivant. C'est sur l'eau au point zéro au port de l'Embouchure.  Ceux qui peuvent y aller, c'est formidable. On parlait de Cécile. J'ai envie d'écouter encore votre papa, regardez. Elle voulait un enfant , moi je n'en voulais pas. Mais il lui fut pourtant facile, avec ses arguments, de te faire un papa. Cécile, ma fille. C'est évidemment une chanson universelle pour tous les papas qui se retrouvent dans ces mots de Claude Nougaro. Absolument. C'est une très belle chanson qui marque. Ça fait partie de ces chansons inscrites dans le patrimoine français. Comment il écrivait, votre papa, ses chansons ? Comment elles venaient ? Tout le temps. Il écrivait tout le temps. La nuit beaucoup. A chaque instant, il était vraiment dans un monde en suspens. Ça faisait vraiment partie de sa vie. Il n'y avait pas d'heure. On pouvait être en train de manger tous ensemble, en famille, et d'un coup, il se levait, disparaissait et voilà. Personne ne lui en tenait rigueur. Il allait écrire. On va entendre encore un peu de Cécile, ma fille, en se quittant. C'est-ce qui fait qu'on dit votre papa est éternel.  C'est vrai. C'est vrai. Il est éternel. Il faut l'écouter avec une nouvelle oreille. On est ravi qu'il y ait de nouveaux artistes, de jeunes artistes comme Camille, dont Didier Varrod a rapporté le témoignage dans le livret du coffret, Big Flo et Oli. Il a inspiré tellement de jeunes artistes, de jeunes talents. Stromae en parle, qui dit avoir été vraiment inspiré. Je pense qu'il a été précurseur dans tellement de choses. Il a apporté le jazz dans la chanson française et le rap dans la chanson française finalement, puisqu'il paraissait faire du slam souvent avec certains titres comme le K du Q, et bien d'autres. Oui, il est éternel. J'espère bien qu'on fasse encore plein de belles choses autour de lui et que les artistes puissent le reprendre.  Merci beaucoup, Théa. On va continuer de l'entendre en se quittant. Je me rappelle d'une petite chanson marrante, c'était Yapad Papa. Yapad Papa, il n'y a pas mal de paroles dans cette chanson. Yapad Papa mais c'est votre papa. C'était Théa Nougaro pour célébrer les 90 ans de cet immense artiste. Merci beaucoup Théa. Merci à vous. Merci infiniment. A bientôt.  Cécile, ma fille.

    Voir plusmoins
    00:08:23
    Tous publics
    Tous publics
    label.disponibilite