Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • L'invité

    Youssou N'Dour

    Invité : Youssou N'Dour, auteur-compositeur-interprète sénégalais.

    Youssou N'Dour, la voix légendaire de l'Afrique, est de retour avec l'album « History ». L'occasion de rendre hommage aux artistes qui l'ont marqué, comme Babatunde Olatunji.

    Présentation : Patrick Simonin.

    Transcription

    Il marque l'histoire, c'est : History. Bonjour Youssou N'Dour. Bonjour Patrick. History c'est le titre du nouvel album, on est ravi Youssou de vous recevoir. Vous êtes la voix de l'Afrique. Vous êtes cette Afrique moderne, cette Afrique jeune, cette Afrique qui chante au reste du monde.

    Oui, je pense que l'Afrique a énormément de choses à donner, énormément de choses et encore énormément de choses à donner. Oui et History c'est quoi en fait ? C'est un message pour aujourd'hui ?  (...)

    Il marque l'histoire, c'est : History. Bonjour Youssou N'Dour. Bonjour Patrick. History c'est le titre du nouvel album, on est ravi Youssou de vous recevoir. Vous êtes la voix de l'Afrique. Vous êtes cette Afrique moderne, cette Afrique jeune, cette Afrique qui chante au reste du monde.

    Oui, je pense que l'Afrique a énormément de choses à donner, énormément de choses et encore énormément de choses à donner. Oui et History c'est quoi en fait ? C'est un message pour aujourd'hui ? 

    Oui, c'est en fait tout ce qu'on a vécu un tout petit peu cette dernière année et encore un peu plus loin. Et tout ce qui se profile dans le futur avec cette musique urbaine africaine et des collaborations avec des plus jeunes, des gens qui ont écouté ces mélodies, qui ont voulu l'interpréter avec moi d'une certaine manière avec des arrangements. Mais aussi amener des choses historiques dans le temps, que ce soit des mélodies, que ce soit des artistes comme Babatunde, que ce soit des mélodies comme Birima et tout. C'est pour les amener, c'est ça, c'est tout cet ensemble là plus effectivement l'émotion autour de la disparition de Habib Faye. Ca commence comme ça Youssou. On va voir des images parce que c'était le compagnon des beaux jours de la musique, arrangeur, bassiste, architecte de cette musique, ami. On peut dire quoi sur lui, sur cet homme qu'on voit là…

    Habib c'est l'architecte de ma musique. Habib, on a fait énormément de choses. Je pense que j'ai écrit et arrangé des choses avec lui que je ne ferai pas avec quelqu'un d'autre ça c'est sûr. On a vécu plus de 25 ans ensemble. on a même habité ensemble. C'était un grand monsieur de la musique, un grand bassiste, un grand musicien, un ami aussi.

    Oui et une chanson lui rend hommage. C'est une des plus belles de l'album, elle ouvre l'album History Youssou N'dour, Habib Faye. (Langue étrangère)

    Cette musique Youssou, c'est l'Afrique d'aujourd'hui. C'est cette Afrique qui vibre, c'est cette Afrique entre les traditions, la modernité.

    Oui, c'est l'Afrique urbaine. Dans l'Afrique urbaine, il y a tout ce qui est tradition mais qui a aussi cette ouverture, cette vision. Quand on voit aujourd'hui en Afrique dans des villes comme Dakar, Abidjan et tout, on vit cette atmosphère qui est rendue autour de cette musique mais on vit ça d'une manière extraordinaire. Et c'est tout ça que j'ai voulu présenter autour de cet album. Oui, cette chanson là ouvre le disque parce que c'est… au fond c'est ça l'histoire, c'est qu'on n'oublie rien. J'ai pensé à lui toute cette année depuis le jour de sa disparition parce qu'à Habib, on s'est retrouvé. A un moment, il était parti faire sa carrière solo. On s'est retrouvé après on n'est pas resté très longtemps. Il est parti comme ça. Je ne fais que penser à lui. Donc voilà toute l'émotion, tout ce qui tournait autour de moi, l'historique de notre rencontre de tout ce qu'on a eu à faire, c'est dans cette chanson. Oui, regardez encore quelques instants ce clip Youssou N'Dour. (Langue étrangère)

    On voit évidemment les Etats-Unis, on voit l'histoire incroyable. Etoile de Dakar, comment ce chemin parcouru par le petit gamin que vous étiez Youssou dans les rues. Dans ces rues du Sénégal… Du Sénégal et un peu partout avec lui. Je vois une image où on était à Buenos Aires  en 88 lors de la tournée Amnesty International, on était ensemble. C'est une grande perte.

    Oui. Il y a une chanson qui s'appelle Salimata, personne ne l'a oublié. C'était en 1989. Oui, une histoire d'amour qui a traversé l'Afrique de l'Ouest, le Mali, le Sénégal et c'est une histoire… Bon ce n'est pas mon histoire, ce n'est pas l'histoire de Youssou N'dour directement. Mais bon c'est une histoire qu'on a imaginée, au marché on rencontre toujours les plus belles choses. On a rencontré une femme un jour au marché. On lui fait une déclaration et malheureusement elle dit : non. Voilà.

    Mais Salimata c'est aussi la révélation Peter Gabriel à l'époque (inaudible). Youssou et qui décide, bah il dit c'est : c'est formidable.  C'était plutôt avec Immigrés. Salimata, donc c'était le début. Mais après quand on a fait Immigrés et tout, c'est là où on a rencontré Gabriel qui avait beaucoup aimé cet album Immigrés où il y a : Immigrés, Pitche mie, etc. C'était une rencontre extraordinaire, magique. Une autre chanson c'est ma Macoumba, c'est un peu flambeur celui-là ? Oui, la musique aussi… Parlez des rues de Dakar aussi, parler de… Oui, la musique c'est l'entertainment mais la musique aussi on peut l'utiliser pour donner des conseils aux plus jeunes. Aujourd'hui, on voit que des fois ils ont besoin aussi d'avoir des conseils et des valeurs qui sont là, qui peuvent vous aider à avancer beaucoup plus rapidement.

    Ouais, une autre chanson qui raconte celle d'un Sénégalais qui vient travailler en Europe et puis qui repart pour les vacances et puis qui tombe amoureux. Mais bon s'il est en Europe, c'est pour faire également vivre sa famille. C'est ça aussi. 

    Il a aussi une famille ici, laquelle il a créé. Il a une seule famille ici. Il va là-bas, il tombe amoureux et il ne peut pas retourner. Et la fille est en train de faire une confession en disant : bon, voilà je ne l'ai pas retenu mais quand même la téranga ou l'hospitalité africaine ne me permet pas de le jeter comme ça dehors. Donc je ne suis pas amoureuse de cette personne mais bon, voilà je l'accueille quand même. Ouais, et puis il y a un hommage extraordinaire à Babatundé Olatunji qui était quand même un musicien… En fait il y a deux chansons adaptées de cet immense artiste.

    Oui, je crois que c'était l'ambassadeur de la musique africaine et du Nigéria aussi, un grand compositeur et l'histoire est extraordinaire. Parce que je suis aux Etats-Unis en tournée, je rencontre son neveu à qui il a laissé ses derniers enregistrements. Son neveu qui est fan de ce que je fais, m'a demandé de compléter ses deux chansons. J'ai gardé les voix de Babatundé, les dernières voix que Babatundé a eu à enregistrer en studio dans de bonnes conditions. Et donc j'ai arrangé, et j'ai chanté virtuellement avec lui. Et c'est pour lui rendre hommage mais c'est pour aussi saluer sa mémoire et saluer la musique africaine et saluer le Nigeria. Je regarde ce qui se passe aujourd'hui dans la musique africaine avec cette nouvelle génération qui a su amener cette musique urbaine et cette connexion, voilà c'est ça aussi l'album ; c'est cette connexion avec les jeunes… 

    Et vous avez l'âge du Sénégal moderne. Oui.  (Inaudble) la fondation du Sénégal par Senghor. On ne va pas dire votre âge Youssou, vous est toujours jeune mais… Allez, il va avoir 60 ans. C'est le Sénégal qui bat là, c'est le cœur. Directement. Il est là, il est dans ce disque. Il est là aussi.  Il est dans ce disque qui va atteindre un des plus beaux albums de musique africaine qu'on ait depuis longtemps. C'est Youssou N'dour. Il s'appelle History. Merci beaucoup Youssou N'Dour. C'est moi, c'est un plaisir. Merci infiniment  d'avoir été avec nous. (Inaudible). 

    Voir plusmoins
    00:08:03
    Tous publics
    Tous publics