Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • Destination francophonie

    Destination Sydney

    Destination Sydney

    Comment le cinéma peut-il être un vecteur d'attractivité de la francophonie ? Destination Sydney, en Australie, où le Festival du film français est un événement culturel incontournable et donne envie aux étudiants de l'Alliance française d'aller vers la langue et la culture françaises.

    Présentation : Ivan Kabacoff.

    www.tv5monde.com/df
    www.facebook.com/destinationfrancophonie
    Twitter : @dfrancophonie et #dfrancophonie
    http://enseigner.tv5monde.com/fle/destination-francophonie-1


    Transcription

    Cette semaine, Destination francophonie vous emmène à Sydney, en Australie. Bonjour. S'il y a bien un monument qui symbolise Sydney, voire toute l'Australie, c'est bien cet opéra avec cette architecture en forme de voile, qui rappelle combien Sydney est d'abord l'un des plus beaux ports naturels au monde. C'est vrai qu'il est rare de voir la nature aussi bien épouser les contours d'une telle mégalopole. Sydney est, en effet, entouré de plus de 100 plages au coeur de criques, toutes plus belles l (...)

    Cette semaine, Destination francophonie vous emmène à Sydney, en Australie. Bonjour. S'il y a bien un monument qui symbolise Sydney, voire toute l'Australie, c'est bien cet opéra avec cette architecture en forme de voile, qui rappelle combien Sydney est d'abord l'un des plus beaux ports naturels au monde. C'est vrai qu'il est rare de voir la nature aussi bien épouser les contours d'une telle mégalopole. Sydney est, en effet, entouré de plus de 100 plages au coeur de criques, toutes plus belles les unes que les autres. C'est d'ailleurs sur des plages, comme celle-ci, que les habitants de la ville se précipitent dès le vendredi après midi pour s'adonner aux trois principales activités en Australie : le sport, le sport et le sport. Mais Sydney, c'est aussi la capitale économique de l'Australie, la ville du business, comme on dit ici, avec, dans son centre-ville, un immense quartier d'affaires. Ici, vous menez donc une vie trépidante avec, en ligne de mire, la fin de la semaine, car si dans la plupart des villes d'Australie, on vit souvent pour travailler, à Sydney, on travaille surtout pour vivre. Et profiter, tout simplement, de ça, dans une tenue colorée et décontractée. Bon, j'imagine que tout ça vous donne très envie de découvrir Sydney. Mais d'ailleurs, quelle est la place de la langue française dans la plus grande ville d'Australie ? C'est la langue étrangère numéro 1, celle qui est la plus choisie par les élèves Australiens pour le baccalauréat. Cette première place sur le podium est d'abord liée au dynamisme d'un réseau d'établissements francophones, du lycée français Condorcet jusqu'aux écoles bilingues francophones où l'on apprend le français dès l'âge de 5 ans. C'est aussi à Sydney qu'a été créé, en 1892, Le Courrier australien, le plus ancien journal en langue étrangère du pays, qui donne des informations désormais en ligne, mais toujours en français sur l'actualité et la culture australienne. Vous trouvez aussi la plus grande Alliance Française du pays en plein centre-ville. C'est là que se trouve le cœur battant de la francophonie.  Comme les 30 autres Alliances Françaises du pays, celle de Sydney fait vivre, 365 jours par an, la culture française. L'un des grands temps forts culturels organisé par l'Alliance Française de Sydney, c'est le Festival du Film Français. Ce soir, j'ai mis la veste parce que c'est la cérémonie d'ouverture organisée, ici, dans ce magnifique bâtiment construit par l'architecte Français Jean Nouvel. Allez, ce soir, c'est cinéma. Il fête ses 30 ans, cette année. Et avec près de 200.000 spectateurs, c'est le plus grand festival du film français dfns le monde, hors France. Pendant 9 semaines, 54 films français sont programmés dans 7 villes d'Australie, un succès qui s'explique tout simplement. Les Australiens adorent la France et le cinéma français. J'aime le cinéma français. Ils sont ainsi 1,4 million, chaque année, à regarder des films français dans les salles de cinéma de tout le pays. Ramenés à 24 millions d'Australiens, ces chiffres sont énormes. Le Festival, c'est aussi une grosse machine. L'Alliance Française de Sydney coordonne toute l'organisation de la manifestation en lien avec les autres Alliances Françaises du pays. Elle s'appuie sur Unifrance, des distributeurs et des sponsors, pour que cet événement, très attendu, soit une fête. Aux manettes de la programmation, Philippe Platel, le directeur artistique du Festival et attaché culturel à l'Ambassade de France. Cette année, en invité d'honneur, il a convié l'acteur et le réalisateur Français Gilles Lellouche,  dont le dernier film Le Grand Bain est présent dans la sélection. C'est lui qui ouvre officiellement cette trentième édition du Festival, autour de personnalités Françaises et Australiennes du monde du cinéma. Le public se presse ensuite dans les salles pour voir les films sortis tout récemment en France. Tous les films sont sous-titrés en anglais pour mettre le public en contact avec la langue française. Bonjour Philippe. Bonjour Ivan. Comment expliquer le succès et l'engouement des Australiens pour le Festival du Film Français ? 1,2 million d'Australiens vont en France, chaque année, ce qui est énorme rapporté à la population totale. Les films français sont une connexion une fois par an, en mars, avec ce pays dans lequel ils vont très souvent. Pourquoi c'est important d'inviter des personnalités, comme Gilles Lellouche, pendant le Festival ? C'est important d'inviter des talents comme Gilles Lellouche à notre Festival parce que le public veut aussi avoir une expérience de festival. Ils peuvent aller au cinéma toute l'année et voir des films. Pendant le Festival, ils ont une expérience un peu plus complète. Ils peuvent interagir avec les talents. Et ça, c'est une expérience unique.  Et maintenant, je vais retrouver Gilles Lellouche. C'est l'invité d'honneur du Festival et c'est même la première fois qu'il vient en Australie. Venez.  Bonjour Gilles Lelouche. Bonjour. Pourquoi c'est important de venir jusqu'en Australie présenter son film, ici, au Festival du Film Français ?

    Il y a quand même pas mal de points avantageux. Le premier, c'est de me confronter à des cultures qui ne sont pas les miennes. L'Australie étant le bout du bout du monde, pour moi, petit Français, ça m'intéresse vachement de voir comment le film va être perçu. L'âme, le cœur et les thématiques sont quand même relativement français. Voir l'écho qu'il peut avoir ici, ça m'interroge et ça m'intrigue. Le marché américain, peut-être tant mieux pour nous avec leur nouvelle façon d'envisager le cinéma qui est maintenant un cinéma presque que de divertissement, nous, les Français, on a peut-être notre carte à jouer avec un cinéma plus proche des gens, moins avec des superhéros et des choses totalement artificielles. Je crois qu'on a un cinéma qui est de plus en plus techniquement bien fait. Je trouve qu'on aurait bien tort de ne pas le montrer et de ne pas essayer de l'exporter. Pourquoi le cinéma est-il un bon vecteur pour donner envie aux Australiens d'entrer en contact avec la langue et la culture française ? Je n'ai pas du tout le fantasme, par exemple, d'aller faire des films en anglais aux Etats-Unis ou en Angleterre. Ça ne m'intéresse pas beaucoup. Je suis très heureux de la richesse de notre langue, de la richesse de notre vocabulaire, des nuances qu'il peut y avoir dans les dialogues. Je prends un plaisir inouï à écrire les dialogues, en français évidemment puisque c'est ma langue maternelle, que je chéris plus que tout.  Pendant le festival, l'Alliance Française de Sydney propose, à ses étudiants, d'apprendre le français avec le cinéma. C'est le cas pour deux d'entre eux, Dominique et Sue. Pourquoi le cinéma est un moyen intéressant pour apprendre le français ? Quand je regarde un film, peut-être que je ne comprends pas tout, mais je reconnais un mot ou une phrase, donc je continue à écouter et je comprends le contexte. C'est comme une situation conversationnelle. Si tu ne comprends pas tout, tu continues à écouter. C'est meilleur. J'aime les films français. J'aime voir des films différents des films australiens ou américains. C'est une bonne façon d'améliorer et d'apprendre la langue française. C'est une bonne expérience pour moi parce que j'aime aller au cinéma avec beaucoup de personnes qui aiment les films français aussi. Alors, si vous souhaitez en savoir plus sur le Festival du Film Français en Australie, rendez-vous sur notre site internet. Nous, on se retrouve, bien sûr, la semaine prochaine pour une nouvelle destination. Et d'ici là, bon film et bonne semaine à tous sur la planète francophone.

    Voir plusmoins
    00:08:01
    Tous publics
    Tous publics