Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Voler et voler

    Partez à la découverte de la langue française : ses curiosités, son actualité et ses accents grâce à Merci Professeur !. Dans cette chronique, le professeur Bernard Cerquiglini va parler du verbe voler.

    Transcription

    Le vocabulaire français porte la trace d'activités anciennes, il est tissé d'histoire. Prenez les 2 verbes voler. L'un signifie se mouvoir dans les airs, l'autre s'emparer d'un bien, un téléspectateur me demande s'il existe un lien entre ces 2 verbes. Étymologiquement, c'est le même mot, le second n'étant qu'un emploi dérivé du premier. Cette dérivation renvoie à une activité très importante de l'ancienne société : la chasse, et pas n'importe quelle chasse, la fauconnerie. On faisait voler un fa (...)

    Le vocabulaire français porte la trace d'activités anciennes, il est tissé d'histoire. Prenez les 2 verbes voler. L'un signifie se mouvoir dans les airs, l'autre s'emparer d'un bien, un téléspectateur me demande s'il existe un lien entre ces 2 verbes. Étymologiquement, c'est le même mot, le second n'étant qu'un emploi dérivé du premier. Cette dérivation renvoie à une activité très importante de l'ancienne société : la chasse, et pas n'importe quelle chasse, la fauconnerie. On faisait voler un faucon voleur afin qu'il attrapa des proies. La fréquence de cette activité fût telle qu'elle eut un effet syntaxique, le verbe voler devint transitif, son complément désignant l'objet de la chasse : le faucon vole la perdrix. Ce verbe voler transitif signifiait attraper au vol, il a pris le sens de chasser à l'aide d'un oiseau de proie, se disant du chasseur devenu le sujet du verbe. À la fin du Moyen Âge, on pouvait dire : "hier, nous avons volé la perdrix". On comprend qu'au cours du 16ème siècle cet emploi nouveau de voler soit devenu général, il a signifié attraper un bien, s'en emparer, devenant un nouveau verbe voler, lequel a fait disparaître 2 verbes anciens, d'une part, embler qui signifiait dérober par la ruse, d'autre part, rober qui avait le sens de s'emparer par la force. Cette nuance était intéressante, elle a malheureusement été escamotée par le nouveau verbe voler. Quel voleur !

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:54
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics