Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Une peur bleue

    Savez-vous ce que c'est qu'une peur bleue ? Regardez le professeur Bernard Cerquiglini en expliquer la signification dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents. Merci professeur !

    Transcription

    Le mot peur est le nom générique pour désigner toutes les craintes,

    avec des nuances de sens inférieur à frayeur ou effroi.

    Cette peur peut néanmoins être assez violente.

    On connaît la peur folle, panique, paralysante,

    qu'en est-il de la peur bleue ?

    Cette expression est assez récente.

    Elle date du dernier quart du XIXe siècle.

    L'adjectif bleu y traduit, à l'évidence, une manifestation physique.
    (...)

    Le mot peur est le nom générique pour désigner toutes les craintes,

    avec des nuances de sens inférieur à frayeur ou effroi.

    Cette peur peut néanmoins être assez violente.

    On connaît la peur folle, panique, paralysante,

    qu'en est-il de la peur bleue ?

    Cette expression est assez récente.

    Elle date du dernier quart du XIXe siècle.

    L'adjectif bleu y traduit, à l'évidence, une manifestation physique.

    Notons tout d'abord que l'on peut être blanc de peur ou vert de peur,

    mais jamais bleu de peur, même quand on ressent une peur bleue.

    Cet adjectif s'emploie, en particulier,

    pour désigner la peau saisie par le froid, meurtrie par une contusion,

    ou congestionnée par un sentiment.

    Gelé, on est bleu de froid.

    Frappé, on porte un bleu.

    Furieux, on a le visage bleu de rage.

    C'est l'être humain que cette émotion rend bleu,

    il emporte un témoignage cutané.

    Mais par une métonymie familière,

    c'est l'émotion elle-même qui en vient à être désignée par cette couleur.

    Une colère bleue est bien attestée.

    Avoir ou faire à quelqu'un une peur bleue est des plus courants.

    La peur bleue qui rend livide, est une fine perception populaire.

    Elle rejoint le vaste lexique familier de la peur, avoir les chocottes, les foies, la frousse, la pétoche, la tremblote, la trouille, les jetons, j'en passe.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:41
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics