Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Tremper la soupe

    Savez-vous ce que veut dire " tremper la soupe " ? Regardez le professeur Bernard Cerquiglini en expliquer la signification dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents. Merci professeur !

    Transcription

    J'ai entrepris de vous parler de soupe,

    non seulement parce que ce plat est à la fois essentiel et délicieux,

    mais parce que le terme lui-même est d'une richesse incroyable.

    Un exemple. L'expression courante tremper la soupe,

    au sens de se mettre à manger,n'est plus comprise.

    On se demande pourquoi il conviendrait de tremper,

    c'est-à-dire d'imbiber comme on dit, d'une couleur,

    ou de plonger dans le (...)

    J'ai entrepris de vous parler de soupe,

    non seulement parce que ce plat est à la fois essentiel et délicieux,

    mais parce que le terme lui-même est d'une richesse incroyable.

    Un exemple. L'expression courante tremper la soupe,

    au sens de se mettre à manger,n'est plus comprise.

    On se demande pourquoi il conviendrait de tremper,

    c'est-à-dire d'imbiber comme on dit, d'une couleur,

    ou de plonger dans le liquide quelque chose qui en soi, est déjà liquide, la soupe.

    C'est parce que le terme soupe, dont l'origine est d'ailleurs obscure,

    signifie proprement une tranche de pain

    que l'on recouvre de vin chaud ou de bouillon,

    formant ainsi ce plat élémentaire, rustique et nourrissant.

    On comprend, par suite, toute une série d'expressions.

    Par exemple, être trempé ou mouillé comme une soupe, n'est pas un pléonasme.

    On est alors trempé ou mouillé,

    comme cette pauvre tranche de pain recouverte de bouillon.

    Elle peut être aussi recouverte de vin chaud.

    Dans ce cas-là, on est ivre comme une soupe.

    On peut dire aussi faire de tel pain soupe, rendre sa pareille.

    On a longtemps terminé le repas par une soupe dorée,

    c'est-à-dire une tranche de pain recouverte de jaunes d'oeuf et dorée au four, ce que l'on appelle maintenant le pain perdu. On voit que notre brave expression, tremper la soupe, commencer à manger, prend tout son sens et sa place dans une riche famille. Allez, à la soupe.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:53
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics