Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    T'écoute-t-il ?

    Et si vous en appreniez un peu plus sur l'usage de la lettre T avec le professeur Bernard Cerquiglini ? Regardez "Merci professeur !", une chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents.

    Transcription

    L'orthographe française fait un emploi subtil de la lettre T suivi de trait d’union ou d’apostrophe. Tout d’abord, afin d’éviter un hiatus, on intercale un T précédé et suivi de traits d'union, entre un verbe qui finit par une voyelle et un pronom qui commence par une voyelle, il, elle, on. Se prononce le verbe dans le cas d'une interrogation, d'une incise ou d'une phrase commençant par un adverbe. Ainsi, nous écrirons, arrivera-t-on ce soir ? Oui, dit-il et peut-être pense-t-elle de même. Jusqu (...)

    L'orthographe française fait un emploi subtil de la lettre T suivi de trait d’union ou d’apostrophe. Tout d’abord, afin d’éviter un hiatus, on intercale un T précédé et suivi de traits d'union, entre un verbe qui finit par une voyelle et un pronom qui commence par une voyelle, il, elle, on. Se prononce le verbe dans le cas d'une interrogation, d'une incise ou d'une phrase commençant par un adverbe. Ainsi, nous écrirons, arrivera-t-on ce soir ? Oui, dit-il et peut-être pense-t-elle de même. Jusqu'au dix-septième siècle, la langue ne faisait pas un emploi systématique de ce T analogique. C'est le grammairien VAUGELAS qui en a fixé l’emploi entre deux traits d’union, condamnant aussi bien aime il, que aime-t-il avec apostrophe, car T suivit d’une apostrophe est d’un tout autre usage. Il s’agit de la forme et l’idée du pronom complètement T devant un verbe ou un pronom commençant par une voyelle, je t'attends, garde-t’en. La langue parlée familière élide aussi le pronom sujet Tu. Non, mais, t'es pas un peu dingue. Quand on écrit une telle forme, par exemple dans un dialogue de roman, on emploie également l’apostrophe. Il faut donc bien distinguer T suivi de trait d'union et T suivi d’apostrophe. Exercice pratique, distinguons l'interrogation va-t-on qui appartient au premier cas, de l'impératif va-t’en, qui relève du second. C'est tout simple.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:52
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics