Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Sulfureux

    Et si vous en appreniez un peu plus sur le mot sulfureux avec le professeur Bernard Cerquiglini ? Regardez "Merci professeur !", une chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents.

    Transcription

    Jusqu'au 19ème siècle, sulfureux est un adjectif technique qui appartient au vocabulaire de la chimie. C'est un emprunt médiéval au latin sulfurosus - qui contient du soufre - issu lui-même de sulfur - le soufre. Peu fréquent jusqu'au 18ème siècle, il se répand ensuite avec le développement de la chimie? On parle alors d'eau, de vapeurs sulfureuses, de gaz ou d'acide sulfureux. Mais par ailleurs, dès le Moyen Âge, le soufre est associé au diable. On connaît cette expression, attestée dès le 13èm (...)

    Jusqu'au 19ème siècle, sulfureux est un adjectif technique qui appartient au vocabulaire de la chimie. C'est un emprunt médiéval au latin sulfurosus - qui contient du soufre - issu lui-même de sulfur - le soufre. Peu fréquent jusqu'au 18ème siècle, il se répand ensuite avec le développement de la chimie? On parle alors d'eau, de vapeurs sulfureuses, de gaz ou d'acide sulfureux. Mais par ailleurs, dès le Moyen Âge, le soufre est associé au diable. On connaît cette expression, attestée dès le 13ème siècle, "sentir le soufre", elle se dit d'une personne que l'on croit associée au diable et à l'enfer. La fréquence de cette expression a entraîné vers 1850, un nouvel emploi de l'adjectif sulfureux. Il ne signifie plus relatif au soufre, mais relatif au diable, c'est-à-dire au mal et au péché "Tenir des propos sulfureux" vous éloigne dangereusement des canons de l’Église. Signe de déchristianisation, sulfureux a pris de nos jours une valeur plus laïque, il renvoie certes toujours à l'idée de mal, mais plutôt à celle d'indécence, voire d'érotisme : un récit sulfureux, des images sulfureuses. Le sulfureux, aujourd'hui, est davantage contraire aux bonnes mœurs qu'aux préceptes religieux. Il n'empêche, celui qui sent le soufre, sent toujours aussi un peu le fagot.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:46
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics