Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Quand et quant

    Vous vous interrogez sur la différence entre Quand et quant ? Le professeur Bernard Cerquiglini vous éclaire sur les méandres de la langue française... Merci professeur !

    Transcription

    L'orthographe française n'est pas toujours aléatoire ou capricieuse.

    Elle traduit, parfois, des distinctions inutiles et intéressantes,

    ainsi celle des deux quand.

    Le latin cuando a donné l'ancien français quand.

    C'était, comme aujourd'hui, un interrogatif, quand pars-tu ?

    Une conjonction circonstancielle de temps,

    je partirai quand je pourrais.

    Mais c'était également une proposition,

    (...)

    L'orthographe française n'est pas toujours aléatoire ou capricieuse.

    Elle traduit, parfois, des distinctions inutiles et intéressantes,

    ainsi celle des deux quand.

    Le latin cuando a donné l'ancien français quand.

    C'était, comme aujourd'hui, un interrogatif, quand pars-tu ?

    Une conjonction circonstancielle de temps,

    je partirai quand je pourrais.

    Mais c'était également une proposition,

    quand son père, au sens d'avec son père.

    Il en reste quelque chose dans la région Lyonnaise

    où l'on dit tout naturellement, et je n'y manque pas,

    oh, je partirai quand mon cousin,

    au sens de avec mon cousin.

    En ancien français, la consonne finale de ce quand, était sourde.

    C'était un T. On l'entend d'ailleurs en liaison, quand à la messe j'allais.

    On prit, néanmoins, l'habitude de l'écrire avec un D final,

    par référence à l'étymologie, cuando,

    mais aussi pour distinguer ce quand du second quand.

    Celui-ci, qui était issu du latin cuantum, signifiait combien, quant vaut-il.

    De ce vieil adverbe, on a gardé un emploi particulier, quant à,

    au sens de combien par rapport, d'où pour ce qui est de.

    Par suite, on a les constructions,

    quant à moi, quant aux vacances, quant à recommencer.

    La graphie distingue, fort opportunément,

    le quand temporel, interrogatif ou conjonction, et le quant introducteur. Respectons cette distinction graphique. En somme, quand et quant sont les deux Dupont de l'orthographe du français.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:50
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics