Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Promettre, jurer

    Vous vous interrogez sur la différence entre promettre et jurer ? Le professeur Bernard Cerquiglini vous éclaire sur les méandres de la langue française... Merci professeur !

    Transcription

    Madame Michelle BACHELET, la nouvelle présidente du Chili

    porte un beau nom français,

    qui fait heureusement oublier un autre patronyme français, celui de Pinochet.

    C'est une excellente grammairienne.

    En effet, le jour de son investiture,

    elle a ostensiblement promis de respecter la Constitution chilienne,

    elle ne l'a pas juré.

    L'espagnol fait ici une distinction que l'on peut percevoir en France. (...)

    Madame Michelle BACHELET, la nouvelle présidente du Chili

    porte un beau nom français,

    qui fait heureusement oublier un autre patronyme français, celui de Pinochet.

    C'est une excellente grammairienne.

    En effet, le jour de son investiture,

    elle a ostensiblement promis de respecter la Constitution chilienne,

    elle ne l'a pas juré.

    L'espagnol fait ici une distinction que l'on peut percevoir en France.

    Jurer, c'est s'engager fermement,

    mais toujours en invoquant une autorité extérieure,

    comme on peut le voir, par exemple, dans des locutions familières,

    on ne jure que par Pierre, Paul ne jure que par la médecine homéopathique.

    La puissance invoquée, c'est généralement la divinité.

    On jure par Dieu, on jure devant Dieu, on jure ses grands dieux.

    Cette étroite association avec la divinité,

    explique que jurer tout cours, signifie invoquer Dieu, bien à tort.

    Prononcer un juron, on jure comme un charretier, comme un païen.

    Jurer, comme vous le savez, est un pêché.

    Ce qui explique le sens de dissonance.

    Il est possible que ma cravate jure avec mon veston.

    Promettre, lui, provient du latin promitere, envoyer en avant, prédire.

    Il a gardé le sens de prédiction, on nous promet un été pourri, ça promet,

    mais généralement, il signifie un engagement personnel,

    mais qui n'implique pas d'autorité extérieure.

    C'est promis.

    En somme, par rapport à jurer, promettre est un verbe laïc,

    tout comme la nouvelle présidente du Chili.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:49
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics