Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Prémices et prémisses

    Vous vous interrogez sur le sens des mots prémices et prémisses ? Le professeur Bernard Cerquiglini vous éclaire sur les méandres de la langue française... Merci professeur !

    Transcription

    Il ait 2 prémisses en français. Elles sont certes de sens voisins, mais l'orthographe les distingue nettement. Le latin ecclésiastique primizie issu de primus, désignait les premiers produits de la terre ou du bétail destinés aux offrandes religieuses. Le français l'a emprunté au 12ème siècle sous la forme prémice avec un c. Le terme a pris le sens dérivé de première réalisation d'un travail, puis tout simplement d'un commencement, début, on parle des prémices de la vie, ou du printemps. Le lati (...)

    Il ait 2 prémisses en français. Elles sont certes de sens voisins, mais l'orthographe les distingue nettement. Le latin ecclésiastique primizie issu de primus, désignait les premiers produits de la terre ou du bétail destinés aux offrandes religieuses. Le français l'a emprunté au 12ème siècle sous la forme prémice avec un c. Le terme a pris le sens dérivé de première réalisation d'un travail, puis tout simplement d'un commencement, début, on parle des prémices de la vie, ou du printemps. Le latin universitaire, quant à lui, utilisait le terme (inaudible) , de preminca sentencia, proposition mise en avant pour désigner les 2 premières propositions d'un syllogisme. On entend, par là, un raisonnement en 3 temps. Première prémisse, tous les hommes sont mortels, seconde prémisse, or Socrate est un homme, conclusion, Socrate est mortel. Ce terme technique de la logique a été emprunté en français, au 14ème siècle, sous la forme prémisse avec deux s. Entré dans l'usage courant, il signifie un fait d'où découle une conséquence. On peut dire, par exemple, ces 2 événements furent les tristes prémisses de ma décision. Le premier terme est très général, il signifie le commencement, le second est particulier et s'inscrit dans un raisonnement. Les distinguer par le sens, et surtout par la graphie, voilà les prémices d'un usage correct de la langue.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:51
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics