Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Pognon

    Aujourd'hui, dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents, le professeur Bernard Cerquiglini nous parle de pognon. Merci professeur !

    Transcription

    Je m'appelle Martin d'Ivry-sur-Seine. Je me demandais d'où venait le terme "pognon". Merci.

    Ah! Cher Martin, le superbe mot "pognon". Bien en chair, franc comme l'heure, rond comme une pomme, du pognon. En outre, ce terme était, vers 1840, très expressif. Il appartient, en effet, à la famille du mot poing, la main fermée. Ce terme est moins usité aujourd'hui, sauf en locution, coup de poing, dormir à poings fermés. Il fut quelque peu revivifié au cours du dix-neuvième siècle par dé (...)

    Je m'appelle Martin d'Ivry-sur-Seine. Je me demandais d'où venait le terme "pognon". Merci.

    Ah! Cher Martin, le superbe mot "pognon". Bien en chair, franc comme l'heure, rond comme une pomme, du pognon. En outre, ce terme était, vers 1840, très expressif. Il appartient, en effet, à la famille du mot poing, la main fermée. Ce terme est moins usité aujourd'hui, sauf en locution, coup de poing, dormir à poings fermés. Il fut quelque peu revivifié au cours du dix-neuvième siècle par dérivation populaire. Tout d'abord, la pogne d'origine dialectale, désignait la main. On appelait, chez moi, un député démagogue, Monsieur Serre la pogne. Ensuite, le verbe poigner, signifiait saisir avec le poing. Sur ce verbe, ou plutôt sur sa forme dialectale pogner, on a fait le substantif pognon, devenu le nom populaire de l'argent. Le pognon, c'est ce qu'on empoigne. Toucher son pognon, filer du pognon, faire rentrer le pognon. Toutefois, le lien de pognon à poing, s'est perdu. Et le mot est aujourd'hui démotivé. Il a rejoint la grande série des dénominations populaires de l'argent qui ont fleuri avec la grande expansion de l'argot entre la fin du dix-neuvième siècle et les années 1950 : fric, flouse, fraîche, pèse, thune, blé, oseille, etc. Si l'on manque d'argent, on n'est pas dépourvu de termes qui le désignent.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:49
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics