Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Par contre

    Connaissez-vous l'expression par contre ? Laissez vous guider par le professeur Bernard Cerquiglini pour en apprendre un peu plus sur la langue française. Merci professeur !

    Transcription

    Les tenants du bon usage vous le diront.

    Il ne faut pas utiliser la locution adverbiale par contre.

    Pourquoi ?

    Ils prétendent que combinant deux prépositions,

    cette locution est mal formée.

    La belle affaire !

    Ne dit-on pas par dessus, par devant, par derrière.

    Ils évoquent la mémoire de Voltaire qui a condamné cette locution,

    mais rappelons que le grand homme, tolérant pour les moeurs, (...)

    Les tenants du bon usage vous le diront.

    Il ne faut pas utiliser la locution adverbiale par contre.

    Pourquoi ?

    Ils prétendent que combinant deux prépositions,

    cette locution est mal formée.

    La belle affaire !

    Ne dit-on pas par dessus, par devant, par derrière.

    Ils évoquent la mémoire de Voltaire qui a condamné cette locution,

    mais rappelons que le grand homme, tolérant pour les moeurs, les croyances,

    l'était fort peu en matière de langage.

    Les puristes nous invitent à employer la locution en revanche.

    Mais outre que cette locution n'est pas légère,

    formée à l'aide du mot revanche, elle peut prêter à confusion,

    quelle revanche ?

    André GIDE faisait remarquer le caractère odieux d'une phrase comme :

    "Mon père est revenu de la guerre. En revanche, mon frère y est mort,".

    Soyons clairs, il faut accepter par contre, pour trois raisons.

    Tout d'abord, en revanche et par contre ne sont pas synonymes.

    La première ajoute à l'idée d'opposition,

    celle d'une sorte d'équilibre, heureusement rétabli.

    Regardez.

    Pierre est nul en anglais. En revanche, il est bon en espagnol.

    Par contre exprime simplement l'opposition.

    Pierre excelle en anglais. Par contre, il est mauvais en espagnol.

    Ensuite, la liste est longue des bons écrivains, souvent académiciens,

    qui utilisent cette locution, qui s'est largement répandue depuis le XIXe siècle.

    Enfin, l'Académie française, qui excluait par contre de son dictionnaire lors de sa huitième édition, vient de l'introduire dans la neuvième en cours de publication. Toutefois, la compagnie ajoute, avec prudence, mais l'usage s'est établi de déconseiller cette locution. Nous respectons l'usage. Par contre, sur ce point, nous ne le suivrons pas.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:59
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics