Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Oeil, ciel et aïeul

    Les mots oeil, ciel et aïeul vous posent question ? Le professeur Bernard Cerquiglini vous éclaire sur les méandres de la langue française... Merci professeur !

    Transcription

    Comme vous le savez, le français a connu, au 12e siècle, un changement phonétique, la consonne "L" suivie d'une autre consonne, en particulier le "S" du pluriel, est passé a "U", ce qui explique les pluriels en "AU", cheval, chevaux, et ceux en "E". C'est la règle générale de l'ancienne langue, mais le français moderne a souvent modifié cet héritage. Il peut, tout d'abord, y avoir des exceptions. On dit un œil, des yeux, mais la lucarne qu'en architecture, on nomme un oeil-de-boeuf, fait son plu (...)

    Comme vous le savez, le français a connu, au 12e siècle, un changement phonétique, la consonne "L" suivie d'une autre consonne, en particulier le "S" du pluriel, est passé a "U", ce qui explique les pluriels en "AU", cheval, chevaux, et ceux en "E". C'est la règle générale de l'ancienne langue, mais le français moderne a souvent modifié cet héritage. Il peut, tout d'abord, y avoir des exceptions. On dit un œil, des yeux, mais la lucarne qu'en architecture, on nomme un oeil-de-boeuf, fait son pluriel en "S". Des yeux de bœufs, c'est autre chose. Il a pu y avoir aussi des régularisations. En ancien français, le pluriel de ciel est cieux, mais ce terme ne se dit plus que de façon emphatique, sous d'autres cieux, ou en religion, notre père qui êtes aux cieux. Actuellement, dans ses emplois ordinaires, le pluriel de ciel se fait en "S", j'aime les ciels de VERMER et ceux de la Hollande. Il y a pu enfin avoir une spécialisation. En ancien français, le pluriel d'aïeul est aïeux, mais ce dernier terme ne se dit plus qu'au sens général d'ancêtres, à mes aïeux. Un aïeul, au sens propre, c'est un grand-père. Il fait son pluriel en "S". Par suite, mes deux aïeuls font partie de mes aïeux. Exception, régularisation, spécialisation, tel est le travail de la langue dans son évolution.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:38
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics