Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Obligé

    Savez-vous ce que veut dire obligé ? Regardez le professeur Bernard Cerquiglini en expliquer la signification dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents. Merci professeur !

    Transcription

    On ne dit plus guère, je suis Monsieur, votre obligé. C'est dommage, la formule ne manque pas d'élégance et elle rappelle que le Portugais, pour remercier, dit obrigado. On craint, sans doute, d'être mal compris, de laisser entendre que l'on est contraint de remercier, ce qui est un compliment vraiment minimal. Obliger vient du latin obligare, ob, à cause de, ligare, lier, et signifie s'attacher quelqu'un par un bienfait, un service. Quand on utilise le verbe obliger, soit, et c'est le premier s (...)

    On ne dit plus guère, je suis Monsieur, votre obligé. C'est dommage, la formule ne manque pas d'élégance et elle rappelle que le Portugais, pour remercier, dit obrigado. On craint, sans doute, d'être mal compris, de laisser entendre que l'on est contraint de remercier, ce qui est un compliment vraiment minimal. Obliger vient du latin obligare, ob, à cause de, ligare, lier, et signifie s'attacher quelqu'un par un bienfait, un service. Quand on utilise le verbe obliger, soit, et c'est le premier sens, on insiste sur cette notion de lien et l'on a la série, obligation, obligatoire, obligatoirement. Soit, et c'est le deuxième emploi, on met en valeur la notion de bienfait et on a la série, obligeance, je vous remercie pour votre obligeance, obligeamment qui signifie aimablement. Le second emploi, le second sens d'obliger, c'est donc rendre service à quelqu'un. On peut dire, par exemple, je suis, Madame, ravi de vous obliger. Le participe assez obligé désigne quelqu'un à qui l'on a rendu service, d'où la fameuse formule, je suis Monsieur votre obligé. Mais on comprend qu'on ne l'utilise plus car le deuxième emploi du verbe obliger ayant disparu, ne restant que le premier, disant je suis votre obligé, on craint d'être vraiment désobligeant.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:52
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics