Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Merci, professeur !

    Partez à la découverte de la langue française : ses curiosités, son actualité et ses accents grâce à Merci Professeur !. Dans cette chronique, le professeur Bernard Cerquiglini va parler de « Merci, professeur ! »

    Transcription

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Claudio vit en France et il aime beaucoup notre émission, mais il propose d'en changer le titre. Eh bien voyons ! Il rappelle que professeur est un vocatif qui va entre virgules, et suggère donc d’intituler notre programme : "Merci, Professeur". Ah oui ! Et pourquoi pas ? Dites-nous Professeur.

    En effet, Marie. L'expression, merci professeur est un bon exemple de vocatif. Faisons un peu de grammaire. Dans les langues à (...)

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Claudio vit en France et il aime beaucoup notre émission, mais il propose d'en changer le titre. Eh bien voyons ! Il rappelle que professeur est un vocatif qui va entre virgules, et suggère donc d’intituler notre programme : "Merci, Professeur". Ah oui ! Et pourquoi pas ? Dites-nous Professeur.

    En effet, Marie. L'expression, merci professeur est un bon exemple de vocatif. Faisons un peu de grammaire. Dans les langues à déclinaisons, comme le latin, le russe, le finnois, l'interpellation Pierre, Professeur, s'accompagne de l'emploi d’un cas particulier, le vocatif, du latin vocare : appeler. Par exemple, seigneur se traduit en latin par le nominatif dominus quand il est sujet, mais il devient domine au vocatif de l'interpellation. Couadis, dominé, où vas-tu seigneur ? Par extension, on utilise le terme vocatif pour les langues sans déclinaison, comme le français. En français, le vocatif est repérable parfois par une particule : "Oh Paris" ; souvent par l'absence d’article : "Bonjour facteur" ; par le point d’exclamation final et aussi par une virgule qui détache l'appellatif du reste de la phrase. Tout cela me paraît caractériser clairement l’expression : "merci professeur". Une virgule me semble donc devoir y trouver une place tout à fait nécessaire. Merci, Professeur ! Il va falloir changer le générique, le site internet, les dépliants publicitaires. Eh bien merci, cher Claudio !

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:02:00
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics