Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Martial

    Enrichissez vos connaissances sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents avec la chronique du professeur Bernard Cerquiglini. Au programme : le mot martial(e) de « loi martiale ». Merci professeur !

    Transcription

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Voici un courriel d'Aimery Fiacre, du Congo Brazzaville.

    Il aimerait savoir s'il existe un rapport entre la loi martiale et la planète Mars.

    Dites-nous, Professeur ?

    Non, Marie, martial ne vient pas de la planète Mars, mais du dieu Mars,

    lequel, dans la mythologie gréco-romaine, était le dieu de la guerre.

    Martial a été emprunté, au XIV siècle, au latin martialis, (...)

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Voici un courriel d'Aimery Fiacre, du Congo Brazzaville.

    Il aimerait savoir s'il existe un rapport entre la loi martiale et la planète Mars.

    Dites-nous, Professeur ?

    Non, Marie, martial ne vient pas de la planète Mars, mais du dieu Mars,

    lequel, dans la mythologie gréco-romaine, était le dieu de la guerre.

    Martial a été emprunté, au XIV siècle, au latin martialis,

    qui signifiait relatif au dieu Mars et à ses attributions.

    L'adjectif martial signifie, proprement, qui concerne la guerre et l'armée.

    C'est un synonyme de militaire.

    Par dérivation, martial se dit de ce qui est relatif au combat.

    On parle des arts martiaux,

    et d'une façon plus générale, de ce qui accompagne la guerre.

    Il est alors synonyme de guerrier, un discours martial,

    voire de courageux, énergique, viril, une démarche très martiale.

    Cour martiale, au sens de tribunal militaire d'exception,

    se rattache, à l'évidence, au sens premier proprement militaire,

    mais c'est un anglicisme.

    Apparaissant en français au XVIIIe siècle,

    dans l'encyclopédie de Diderot et D'alembert,

    il traduit martial court, pour référer à la réalité anglaise,

    avant d'être employé au sujet des institutions françaises.

    Il en est de même de loi martiale,

    cette loi exceptionnelle qui confie le maintien de l'ordre aux autorités militaires.

    Apparue en 1789 durant la Révolution française,

    loi martiale traduit et adapte à la loi française,

    la pratique britannique de la martial law, de quoi chagriner, j'en conviens, ceux qui, sur un ton martial, prônent le combat à outrance contre la langue anglaise.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:02:08
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics