Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Lobby

    Aujourd'hui, dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents, le professeur Bernard Cerquiglini nous parle de lobby. Merci professeur !

    Transcription

    S'il est un anglicisme que l'on rencontre à tout bout de champ dans la presse, c'est bien le mot lobby. Il désigne un groupe de pressions d'origines politiques ou commerciales, s'exerçant sur un parlementaire ou sur un ministre. Il a été rejoint, en français, par lobbying, faire du lobbying. J'imagine que le mot lobbyiste ne tardera pas, non plus. En américain, le lobby désigne ce que nous appelons, nous, dans notre mot anglais, le hall d'un hôtel ou d'un bâtiment. Disons: l'entrée, le vestibule (...)

    S'il est un anglicisme que l'on rencontre à tout bout de champ dans la presse, c'est bien le mot lobby. Il désigne un groupe de pressions d'origines politiques ou commerciales, s'exerçant sur un parlementaire ou sur un ministre. Il a été rejoint, en français, par lobbying, faire du lobbying. J'imagine que le mot lobbyiste ne tardera pas, non plus. En américain, le lobby désigne ce que nous appelons, nous, dans notre mot anglais, le hall d'un hôtel ou d'un bâtiment. Disons: l'entrée, le vestibule, la salle d'attente. Au début du dix-neuvième siècle à Washington, ceux qui voulaient attirer l'attention d'un parlementaire pour l'amener à prendre une décision qui leur fût favorable, mais qui ne pouvaient pas rentrer dans la salle des délibérations, l'attendaient soit dans le hall de son hôtel, s'il était provincial, soit sur l'escalier de marbre qui conduit au congrès. Ils se pressaient donc dans le lobby. On prit l'habitude de les qualifier de lobby. Le mot est des plus fréquents en américain. Il désigne une profession admise, presque honorable pour certains. La chose n'est malheureusement pas inconnue des pays francophones. Faut-il, pour autant, adopter le mot américain. On a proposé de traduire lobbying, par influençage, lobbyiste par influenceur, et lobby par groupe d'influence. Ces expressions sont claires et bien trouvées. En tous les cas, nous ne sommes pas obligés de subir la pression de lobbies. Alors, adoptons-les.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:45
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics