Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    LES CARTOUCHARDS AMBIANCENT !

    Vous vous interrogez sur les usages du français au Sénégal ? Le professeur Bernard Cerquiglini vous éclaire sur les méandres de la langue française... Merci professeur !

    Transcription

    S'il est un continent où le français est singulièrement vivant et vivace,

    c'est l'Afrique.

    Allons faire un tour au Sénégal.

    On y entend un français qui ne cesse d'innover,

    et cette néologie dynamique suit les voies traditionnelles de l'innovation lexicale.

    L'emprunt, tout d'abord, est particulièrement au wolof,

    langue principale du Sénégal.

    Vous promenant dans Dakar, vous tomberez, à tout bout de ch (...)

    S'il est un continent où le français est singulièrement vivant et vivace,

    c'est l'Afrique.

    Allons faire un tour au Sénégal.

    On y entend un français qui ne cesse d'innover,

    et cette néologie dynamique suit les voies traditionnelles de l'innovation lexicale.

    L'emprunt, tout d'abord, est particulièrement au wolof,

    langue principale du Sénégal.

    Vous promenant dans Dakar, vous tomberez, à tout bout de champ,

    sur des rôtisseries en plein air vous proposant des brochettes.

    Tout le monde les appelle là-bas, des dibiteries,

    du wolof dibi, viande grillée,

    construit avec le suffixe erie, bien vivant au Sénégal.

    On y achète son essence dans une essencerie, et c'est très bien.

    Innovation ensuite par l'image.

    A l'université de Dakar, on m'a parlé des cartouchards.

    Diable ! Il s'agit des étudiants qui redoublent,

    et qui redoublent pour la dernière fois.

    Ils tirent, en somme, leurs dernières cartouches.

    Innovation, enfin, et c'est traditionnel, par simplification.

    La variante sénégalaise du français se passe de bien des auxiliaires.

    En français standard, vous faites un cadeau à quelqu'un.

    Au Sénégal, vous le cadotez.

    Répandre de la confiture sur une tartine, la confiturer.

    Mettre de l'ambiance, ambiancer.

    Faire grève, gréver. Faire l'amour, amourer.

    Les puristes vont se récrier.

    Ils oublieront, ce faisant, que ce genre de phénomène

    s'est produit cent fois dans l'histoire du français standard. Le temps est le seul maître. Il est possible que l'usage général retienne tel ou tel de ces belles et utiles innovations.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:48
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics