Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Lès

    Savez-vous ce que veut dire lès ? Regardez le professeur Bernard Cerquiglini en expliquer la signification dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents. Merci professeur !

    Transcription

    Bonjour professeur.

    Bonjour Marie.

    Ah, un courriel de la Côte d'Ivoire, c'est une question posée par Jean. L'expression lez, LEZ, dans les noms de localités, se trouve parfois sous la forme lès L E accent grave S, il vous demande si par hasard, vous en connaîtriez l'origine, dites-nous, professeur.

    Oui, Marie et ce courriel de Jean me permet de rappeler que les noms de localités, ou toponymes, dont la graphie est stable depuis des siècles, ont parfois de (...)

    Bonjour professeur.

    Bonjour Marie.

    Ah, un courriel de la Côte d'Ivoire, c'est une question posée par Jean. L'expression lez, LEZ, dans les noms de localités, se trouve parfois sous la forme lès L E accent grave S, il vous demande si par hasard, vous en connaîtriez l'origine, dites-nous, professeur.

    Oui, Marie et ce courriel de Jean me permet de rappeler que les noms de localités, ou toponymes, dont la graphie est stable depuis des siècles, ont parfois des formes disparues de la langue. Il peut s'agir de mots grammaticaux, en voici 2 exemples. On connaît bien l'article contracté "es", de même que a + le a donné "au", que de + les est devenu "des", l'ancienne langue possédait l'article es, issu de de en + les. On le rencontre encore en français moderne, toujours suivi par définition d'un nom au pluriel : docteur es sciences, mais licencié en droit. Il s'est maintenu en toponymie. Riom-es-montagnes dans le Cantal est effectivement dans les monts. Le latin "latus", le côté, a donné l'ancien français lé, de même sens. Il était très fréquent dans l'ancienne langue. Il ne subsiste plus aujourd'hui que pour désigner la largeur d'étoffe comprise entre 2 lisières, un lé de tissu. Les tapissiers l'utilisent aussi : un lé de papier peint. Latus a également donné la proposition médiévale "lès", qui signifiait à côté de, c'est elle que l'on rencontre en toponymie. On peut l'écrire soit lez : Plessis-lez-Tours, ou L E accent grave S : Villeneuve-lès-Avignon. Il ne s'agit pas, comme on le croit souvent, de l'article défini pluriel, lequel n'aurait aucun sens ici. Ces 2 toponymes désignent l'un une fortification, un plessis, l'autre une ville nouvelle, une ville neuve, bâtie à côté d'une autre ville. Eh bien vous voilà, je crois, éclairé, cher Jean, sur ce mystérieux lès. Et si, traversant la Touraine, vous apercevez le panneau Joué-lès-Tours, eh bien, vous ne laisserez pas la langue française vous jouer un tour.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:02:27
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics