Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Joli

    Connaissez-vous l'origine du mot joli ? Laissez vous guider par le professeur Bernard Cerquiglini pour en apprendre un peu plus sur la langue française. Merci professeur !

    Transcription

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Voici un joli courriel de Karl Philippe, de Suède.

    Selon son dictionnaire étymologique,

    le mot joli viendrait du vieux scandinave yol, qui signifie noël.

    Il se demande comment noël a pu dériver jusqu'à devenir un synonyme de beau.

    Dites-nous, Professeur.

    Marie, Karl Philippe a raison. L'adjectif joli provient de l'ancien norois yol,

    qui désignait une (...)

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Voici un joli courriel de Karl Philippe, de Suède.

    Selon son dictionnaire étymologique,

    le mot joli viendrait du vieux scandinave yol, qui signifie noël.

    Il se demande comment noël a pu dériver jusqu'à devenir un synonyme de beau.

    Dites-nous, Professeur.

    Marie, Karl Philippe a raison. L'adjectif joli provient de l'ancien norois yol,

    qui désignait une fête de la mi-hiver, plus tard assimilée à noël.

    Cette étymologie est admise par tous.

    Faisons de même.

    Elle ne rend compte, toutefois, ni de la forme médiévale du mot, jolif,

    ni de son sens,

    car en très ancien français, il signifie lascif, être jolif de femmes.

    Il faut donc supposer que l'idée païenne,

    je n'ose pas dire chrétienne, de la fête, induit celle de débauche,

    donnant un sens érotique à jolif.

    La signification lascif se serait affaiblie en galant, emploi courant au moyen-âge,

    d'où notre joli cœur.

    Le galant est plutôt agréable à regarder, d'où le sens actuel.

    De nos jours, joli est une sorte d'atténuation de beau.

    Celui-ci traduit un plaisir esthétique, celui-là un simple agrément.

    Ce qui est joli, est gentil, mignon, charmant,

    ce que montrent bien les emplois par antiphrase. Un joli coquin, ce n'est tout de même pas un beau salaud.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:50
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics