Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Immortel et perpétuel

    Et si vous en appreniez un peu plus sur les mots immortel et perpétuel avec le professeur Bernard Cerquiglini ? Regardez Merci professeur !, une chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents.

    Transcription

    Bonjour Professeur. Je m'appelle Jean Alain et j'habite à Paris. J'entends souvent dire des Académiciens que ce sont des immortels, que leur secrétaire est perpétuel. Et pourtant, quand ils se retrouvent à quarante, ça n’est jamais pour très longtemps. Alors d'où viennent ces expressions ? Merci Professeur.

    En effet, cher Jean-Alain, immortel signifie qui n’est pas sujet à la mort. En ce sens, seuls les dieux sont immortels. Toutefois, d’ordinaire, on utilise cet adjectif par signi (...)

    Bonjour Professeur. Je m'appelle Jean Alain et j'habite à Paris. J'entends souvent dire des Académiciens que ce sont des immortels, que leur secrétaire est perpétuel. Et pourtant, quand ils se retrouvent à quarante, ça n’est jamais pour très longtemps. Alors d'où viennent ces expressions ? Merci Professeur.

    En effet, cher Jean-Alain, immortel signifie qui n’est pas sujet à la mort. En ce sens, seuls les dieux sont immortels. Toutefois, d’ordinaire, on utilise cet adjectif par signification dérivée, pour désigner, par exemple, ce qui vivra longtemps dans la mémoire des hommes. Victor HUGO, l’immortel auteur des Misérables. Les membres de l'Académie française n’ignorent pas qu’ils sont mortels. Ils se doutent aussi que la mémoire de beaucoup d’entre eux ne vivra pas éternellement. Qui se souvient encore des fondateurs de cette Académie, CONRART, CHAPELAIN, BOISROBERT. Pourquoi a-t-on pris l’habitude, depuis le dix-neuvième siècle seulement, de les qualifier d’immortels ? Presque par erreur. Prenons les statuts de cette Académie. Ils datent de février 1635. On lit, à l'article 2, que l’Académie disposera d'un sceau représentant Richelieu, dont le contre-sceau, le revers, portera une couronne de laurier, cette inscription à l'immortalité, c'est-à-dire, à la gloire de l’Académie et de la langue française. C'est l’institution qui est immortelle, pas ses membres. On lit, à l'article suivant, que l’Académie aura un directeur, un chancelier, un secrétaire. Les deux premiers seront élus de deux mois en deux mois, le troisième ne changera pas. La dignité de Secrétaire de l'Académie française est une fonction à vie. On l’a donc qualifié de perpétuel. Il est élu une fois, pour le reste de ses jours ou de son mandat, car l’Académie, dans sa sagesse, vient de décider de limiter à 75 ans, le mandat du perpétuel. Au-delà, on n'est plus perpétuel. Au fond, l’illustre Académie se rapproche du non moins illustre ouvroir de littérature potentielle, fondée par Raymond QUENEAU et François le LIONNAIS. Le cher OuLiPo possède deux secrétaires, l’un, provisoirement perpétuel, l’autre, perpétuellement provisoire.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:02:33
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics