Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Hôte, hôtesse

    Les mots hôte et hôtesse vous posent question ? Le professeur Bernard Cerquiglini vous éclaire sur les méandres de la langue française... Merci professeur !

    Transcription

    La langue reflète les structures sociales,

    parfois anciennes et dépassées.

    Un bon exemple en est le couple hôte, hôtesse.

    Hôte, du latin hospitem, est celui qui reçoit ou qui donne l'hospitalité.

    Il fait partie de ces mots à double sens comme louer,

    recevoir ou donner, en location.

    L'hôte, c'est donc d'une part celui qui donne l'hospitalité,

    soit de façon privée, soit de façon professionnelle.
    (...)

    La langue reflète les structures sociales,

    parfois anciennes et dépassées.

    Un bon exemple en est le couple hôte, hôtesse.

    Hôte, du latin hospitem, est celui qui reçoit ou qui donne l'hospitalité.

    Il fait partie de ces mots à double sens comme louer,

    recevoir ou donner, en location.

    L'hôte, c'est donc d'une part celui qui donne l'hospitalité,

    soit de façon privée, soit de façon professionnelle.

    Dans ce cas, c'est l'aubergiste, l'hôtelier.

    Pensez aux expressions comme chambres d'hôte ou tables d'hôte.

    Mais l'hôte, d'autre part, c'est celui qui reçoit l'hospitalité,

    qui est reçu, bien traiter son hôte.

    Pensons à La Fontaine parlant des oiseaux,

    comme les hôtes de ses bois.

    Avez-vous remarqué que le mot hôtesse n'a pas le second sens.

    L'hôtesse, c'est toujours celle qui donne l'hospitalité,

    que ce soit dans un avion, l'hôtesse de l'air,

    ou désormais à l'entrée d'un colloque ou séminaire, les hôtesses d'accueil.

    Pourquoi cette dissymétrie entre hôte et hôtesse ?

    Parce que dans l'ancienne société, la femme n'était pas censée voyager.

    Elle était celle qui recevait, jamais celle qui était reçue.

    L'opposition entre hôte, double sens, et hôtesse, sens unique,

    reflète l'opposition des fonctions masculine et féminine dans l'ancienne société,

    opposition désormais révolue,

    mais notons que la langue française en garde fidèlement la mémoire.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:47
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics