Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Horsain

    Et si vous en appreniez un peu plus sur le mot horsain avec le professeur Bernard Cerquiglini ? Regardez Merci professeur !, une chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents.

    Transcription

    Il est des termes qui désignent clairement leur origine régionale. Si vous entendez un francophone parler d'un "horsain", vous pouvez lui dire sans vous tromper : "Vous, vous êtes Normand".

    Le terme a été rendu célèbre, récemment, par l'autobiographie d'un prêtre qui avait exercé son ministère en Normandie, bien qu'il n'en fut pas originaire. Il resta toute sa vie un horsain, c'est-à-dire un étranger. Comme c'est souvent le cas avec les mots régionaux, il s'agit de la restriction l (...)

    Il est des termes qui désignent clairement leur origine régionale. Si vous entendez un francophone parler d'un "horsain", vous pouvez lui dire sans vous tromper : "Vous, vous êtes Normand".

    Le terme a été rendu célèbre, récemment, par l'autobiographie d'un prêtre qui avait exercé son ministère en Normandie, bien qu'il n'en fut pas originaire. Il resta toute sa vie un horsain, c'est-à-dire un étranger. Comme c'est souvent le cas avec les mots régionaux, il s'agit de la restriction locale d'un terme d'emploi plus générale dans l'ancienne langue.

    Il était formé de la préposition "hors", hors de, dehors, et du suffixe "-ain". Il signifiait un étranger, celui qui n'est pas d'ici. On l'entendait dans tout l'ouest et le nord de la France. Il ne se dit plus qu'en Normandie, mais il y est des plus fréquent. En ancien français, la préposition "or", avait comme variante phonétique "fors", préposition que l'on rencontre, par exemple, dans "tout est perdu, fors l'honneur", en dehors de l'honneur. Un horsain, c'est donc très exactement un forain. Rappelons-nous que dans l'ancienne langue, le forain c'est l'étranger, celui qui vient du dehors. "Horsain" s'est restreint régionalement, "forain" a changé de sens, mais cela, c'est une autre histoire.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:36
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics