Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Hommage

    Partez à la découverte de la langue française : ses curiosités, son actualité et ses accents grâce à Merci Professeur !. Dans cette chronique, le professeur Bernard Cerquiglini va parler d'hommage.

    Transcription

    J'en suis désolé,

    la langue française interdit à une femme de présenter ses hommages.

    L'explication en est évidente.

    Le terme est formé sur le mot homme, mais la raison en est plus précise.

    Le suffixe -age désignant une action, laver, lavage,

    l'hommage est le fait de devenir l'homme d'un seigneur féodal,

    c'est-à-dire son vassal.

    Il s'agissait, au Moyen-Age,

    d'une des procédures les plu (...)

    J'en suis désolé,

    la langue française interdit à une femme de présenter ses hommages.

    L'explication en est évidente.

    Le terme est formé sur le mot homme, mais la raison en est plus précise.

    Le suffixe -age désignant une action, laver, lavage,

    l'hommage est le fait de devenir l'homme d'un seigneur féodal,

    c'est-à-dire son vassal.

    Il s'agissait, au Moyen-Age,

    d'une des procédures les plus éminentes de la féodalité,

    la promesse de dévouement absolu d'un vassal envers son seigneur.

    Cet engagement social et politique ne concernait, bien sûr, que des hommes.

    Par analogie, le thème s'est employé comme marque de vénération,

    rendre hommage à Dieu,

    ou de respect, hommage funèbre.

    Il a progressivement pris un sens courtois,

    hommage de l'éditeur, en hommage à notre invité.

    Cet affaiblissement sémantique éclaire, sans doute,

    la tendance à employer le mot au pluriel,

    il désigne alors les soins empressés qu'un homme porte à une femme.

    Veuillez présenter mes hommages à Madame votre mère,

    mes hommages, chère Madame.

    Cela explique enfin, qu'à partir du XVIIIe siècle,

    le terme ait pris une tournure galante. Les hommages qu'un homme présente à une femme et qu'elle accepte, sont des plus concrets. L'allégeance féodale est devenue une relation sexuelle. Aux dames de nous dire si de tels hommages constituent véritablement un hommage.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:46
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics