Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Gueux

    Connaissez-vous le mot gueux ? Laissez vous guider par le professeur Bernard Cerquiglini pour en apprendre un peu plus sur la langue française. Merci professeur !

    Transcription

    Parmi les mots français dont on peut regretter la disparition, je placerais, volontiers, le mot gueux. Il fut des plus courants jusqu'à la fin du 19e siècle, on ne l'entend plus guère, et c'est dommage. Il fut, sans doute, emprunté à la fin du Moyen Âge au néerlandais guit, le fripon. De fait, le terme, au départ, est très péjoratif, comme le montre son féminin, gueuse, femme de mauvaise vie, on entend encore dire, courir la gueuse. Les langues ne sont pas insensibles aux préjugés sociaux. Le fr (...)

    Parmi les mots français dont on peut regretter la disparition, je placerais, volontiers, le mot gueux. Il fut des plus courants jusqu'à la fin du 19e siècle, on ne l'entend plus guère, et c'est dommage. Il fut, sans doute, emprunté à la fin du Moyen Âge au néerlandais guit, le fripon. De fait, le terme, au départ, est très péjoratif, comme le montre son féminin, gueuse, femme de mauvaise vie, on entend encore dire, courir la gueuse. Les langues ne sont pas insensibles aux préjugés sociaux. Le français ne fait pas exception qui associe, trop facilement, la malhonnêteté et la pauvreté. Gueux, le fripon, prit le sens de personne vivant d'aumône. Il devint synonyme de clochard, mendiant, va-nu-pieds, un gueux en guenilles, mener une vie de gueux. Il en vint à signifier, tout simplement, pauvre, nécessiteux. "Être gueux comme un rat d'église", "un froid de gueux", Balzac parle quelque part d'un gentilhomme fort gueux. Le gueux, c'est, au fond, l'ancêtre de notre SDF, Sans Domicile Fixe. Le terme, malheureusement, pourrait resservir aujourd'hui. Il est, toutefois, un emploi tout à fait hors de saison et dont on doit se réjouir. Pour les monarchistes factieux de l'avant-guerre, la gueuse, c'était tout simplement la République. Vertu Dieu.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:40
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics