Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Guet-Apens

    Et si vous en appreniez un peu plus sur le mot guet-apens avec le professeur Bernard Cerquiglini ? Regardez Merci professeur !, une chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents.

    Transcription

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Christine, qui vit en France, joue souvent aux mots fléchés. Dans une grille, elle est tombée sur le mot "guet-apens". Face à la définition piège, elle voudrait connaître l'origine et la signification première de ce mot de 9lettres. Dites-nous, Professeur.

    Marie, "guet-apens" appartient au vocabulaire militaire. C'est une embuscade, plus précisément une embûche préméditée et propre à une attaque par surprise. On tombe d (...)

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Christine, qui vit en France, joue souvent aux mots fléchés. Dans une grille, elle est tombée sur le mot "guet-apens". Face à la définition piège, elle voudrait connaître l'origine et la signification première de ce mot de 9lettres. Dites-nous, Professeur.

    Marie, "guet-apens" appartient au vocabulaire militaire. C'est une embuscade, plus précisément une embûche préméditée et propre à une attaque par surprise. On tombe dans un "guet-apens". Cette signification technique est concurrencée, dès le 17e siècle, par des emplois figurés. Ainsi, on qualifie de "guet-apens", une machination ourdie contre quelqu'un. Messieurs, cette réunion est un véritable "guet-apens". Si le sens du terme est clair, sa composition est obscure. On croit y reconnaître le mot "guet", de faire le guet, ce qui n'est pas tout à fait exact. On disait, au 14e siècle, un aguet apensé. Le terme était composé alors d'une part, du mot aguet, déverbal préfixé et du verbe guetter, d'autre part de "apensé", participe passé du verbe apenser, composé de penser au sens de prémédité. Un aguet apensé était donc une sorte de guet opéré par préméditation. Le mot aguet, sorti de l'usage, sauf dans l'allocution, être aux aguets, a cédé la place à guet tout court. Quant à apenser, disparu aujourd'hui, il a été remplacé par apens, autre déverbal de penser, mais qui n'est plus aujourd'hui qu'un fossile sans aucune signification. L'aguet à penser est devenu un "guet-apens". Les deux termes, chère Christine, étant tombés dans la trappe de l'évolution linguistique.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:58
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics