Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Guerre et Paix

    Enrichissez vos connaissances sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents avec la chronique du professeur Bernard Cerquiglini. Au programme : Guerre et Paix. Merci professeur !

    Transcription

    Ne craignons pas d'être un peu puristes, à bon escient du moins.

    Je n'aime pas, mais alors pas du tout, que l'on galvaude la majuscule.

    Je m'agace de lire, comme je viens de le faire dans un avion,

    Votre Gilet de Sauvetage se trouve sous Votre Fauteuil.

    Il s'agit d'un anglicisme, certes, typographique, mais néanmoins pervers.

    Dans les inscriptions et les titres d'oeuvres,

    la langue anglaise place une majuscule (...)

    Ne craignons pas d'être un peu puristes, à bon escient du moins.

    Je n'aime pas, mais alors pas du tout, que l'on galvaude la majuscule.

    Je m'agace de lire, comme je viens de le faire dans un avion,

    Votre Gilet de Sauvetage se trouve sous Votre Fauteuil.

    Il s'agit d'un anglicisme, certes, typographique, mais néanmoins pervers.

    Dans les inscriptions et les titres d'oeuvres,

    la langue anglaise place une majuscule

    à l'initiale de chacun des noms et des adjectifs.

    Ce n'est pas le cas de la langue française,

    dont la règle d'or en la matière se résume en un mot, parcimonie.

    Nous tenons à la majuscule pour une marque de déférence

    dont il ne faut pas abuser.

    Prenez l'exemple des titres.

    En français, on norme d'une majuscule le premier mot seulement, quel qu'il soit.

    S'il s'agit d'un article défini,

    on accepte que la majuscule se retrouve au nom qui suit, Les illusions perdues.

    Et si le titre est formé de deux noms coordonnés,

    on accepte aussi que chacun porte une majuscule :

    Le Rouge et le Noir, Guerre et Paix.

    Mais là s'arrêtent les exceptions.

    En français, les inscriptions, les titres, sont des phrases comme les autres.

    Un long dimanche de fiançailles, votre gilet de sauvetage se trouve sous votre fauteuil. La typographie n'est pas neutre. Il convient de respecter les règles et la valeur, sinon la phrase que vous écrirez ressemblera à de l'anglais, mais mal traduit.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:39
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics